Les buzz beau­té

Be - - SOMMAIRE -

À SHOP­PER VITE

LE SHAM­POING SEC POUR CHE­VEUX BRUNS DE KLORANE

Fa­vo­ri des hair ar­tists des dé­fi­lés et des shoo­ting de mode, ce sham­poing sec au lait d’avoine est aus­si un clas­sique des salles de bains. Tou­jours friend­ly sur les blondes, voi­ci une ver­sion adap­tée aux che­veux châ­tains et bruns. L’idée ? Of­frir les mêmes bé­né­fices que la ver­sion ori­gi­nale, mais sans dé­gra­der la cou­leur na­tu­relle ni ter­nir les che­ve­lures plus fon­cées. Sham­poing Sec au Lait d’Avoine, che­veux châ­tains à bruns, Klorane, 9,40 €.

LE SPA DE L’HÔ­TEL PE­NIN­SU­LA

Nou­veau pa­que­bot de l’hô­tel­le­rie pa­ri­sienne, l’hô­tel Pe­nin­su­la, ins­tal­lé à deux pas de l’Arc de Triomphe, dis­pose d’un spa cinq étoiles dé­ployé sur 1 800 m2 avec piscine in­té­rieure, bas­sins à re­mous et deux salles de sport. Pour la par­tie soin, le lieu offre huit ca­bines qui ac­cueillent les marques Es­pa et Bio­lo­gique Re­cherche. À tes­ter !

pe­nin­su­la.com

LE RI­TUEL PU­RE­TÉ DE BY TER­RY

Ce nou­veau ri­tuel nettoyant est aus­si ef­fi­cace que pla­nant. Lo­tion to­nique, huile et baume démaquillants sont for­mu­lés à par­tir de cel­lules na­tives de roses blanches, re­con­nues pour leurs ver­tus cla­ri­fiantes. Si on y ajoute des ac­tifs pu­ri­fiants et dé­to­fixiants, ça donne une gamme in­dis­pen­sable. Cel­lu­rose Clean­sing Oil et Cel­lu­rose Nu­tri-Pure, 50 € l’un. Cel­lu­rose Hy­dra-To­ner, 48 €.

TOUT LE MONDE EN PARLE GIRL, LE PAR­FUM DE PHAR­RELL WILLIAMS

Ses chan­sons, ses cha­peaux et, main­te­nant, sa fra­grance. Over ex­po­sé mais tou­jours aus­si dé­si­rable, Phar­rell Williams, en plus de nous di­ver­tir, nous fait sen­tir bon. Or­ches­tré avec Comme des Gar­çons, son pre­mier par­fum – un uni­sexe, Girl, du nom de son album – est un boi­sé élé­gant et sub­til. Bo­nus, le fla­con est dé­co­ré par l’ar­tiste new-yor­kais Kaws. Girl by Phar­rell Williams chez Se­pho­ra, 100 ml, 95 €. En vente le 1er sep­tembre.

S.A.V.

LE BLUSH EN CRAYON

Concept Un chub­by stick, donc un gros crayon fa­çon co­lo­riage d’en­fant que l’on uti­lise en fard à joues.

Cible Toutes celles qui n’aiment pas les tex­tures poudre et qui se mé­fient de l’ef­fet “joues de Bé­cas­sine” quand elles ap­pliquent leur blush.

Comment Quatre teintes, une for­mule résistante à l’eau, à la trans­pi­ra­tion et à l’hu­mi­di­té, une tex­ture crème en af­fi­ni­té avec la peau et qui per­met de va­rier les in­ten­si­tés de nuances. On le ta­pote sur la joue et on es­tompe au pin­ceau ou au doigt. Ea­sy.

Ré­sul­tat Ce crayon ma­lin frise le zé­ro faute. Il illu­mine et ap­porte de la cou­leur là où il faut mais sait se faire dis­cret. Chub­by Stick Fard à Joues Crème, Cli­nique, 24 €. En vente en sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.