LES EN­FANTS

Les siens... et ceux des autres.

Be - - PRECIOUS - — FIO­NA SCH­MIDT

ÇA SE FAIT

On s’oc­cupe un mi­ni­mum de ses propres en­fants, pour évi­ter à la po­lice de le faire. On nour­rit, on crème et on four­nit de quoi oc­cu­per leurs jeunes es­prits. Quoique op­tion­nel, il est éga­le­ment bien vu d’al­ler se bai­gner avec eux, et de se lais­ser bais­ser le maillot au mo­ment où l’on a de l’eau jus­qu’à la taille.

ÇA SE FAIT PAS

S’oc­cu­per de l’en­fant des autres est en gé­né­ral mal per­çu, sur­tout par ses pa­rents, sur­tout si c’est pour lui col­ler une gifle parce qu’il a mal par­lé à son frère. Par ailleurs, on ne sug­gère pas à son ga­min d’al­ler jouer sur l’au­to­route, sauf si le livre qu’on ai­me­rait ter­mi­ner sans être in­ter­rom­pu toutes les dix se­condes est vrai­ment pas­sion­nant.

ÇA SE FAIT VRAI­MENT PAS

On n’échange pas son en­fant contre un mo­dèle qui a l’air mieux. On ne com­pare pas son en­fant à ceux des autres, sur­tout à voix haute. On ne dit pas “Tchhhtt !” à son en­fant quand il nous si­gnale au bout de six heures en plein ca­gnard qu’il a un peu chaud.

Ça se fait pas Over­loo­ker son fils (Elle Mac­pher­son et Au­re­lius). Ça se fait As­sor­tir son maillot à ce­lui de son hé­ri­tière (Kate Moss et Li­la Grace).

Ça se fait vrai­ment

pas Coif­fer sa fille d’un né­nu­phar géant (Ni­cole Rit­chie et Har­low).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.