Mode : éthique pas toc

ENTRE L’ÉQUI­TABLE IMPORTABLE ET LA CHA­RI­TÉ MARKETÉE, IL EXISTE DÉ­SOR­MAIS UNE FA­SHION ÉTHIQUE ET COOL.

Be - - SOMMAIRE - — ANNE- LAUR E GR I V EAU, AV EC HOR­TENSE BONAMY

Be cool be good !” Avec ce slo­gan, la marque Twins for Peace an­nonce la cou­leur. Son trio de créa­teurs, Louis-Fe­lix de Fe­noyl, Alexandre et Maxime Mus­sard, a im­por­té en Eu­rope le concept “Buy one, give one” (une paire de chaus­sures ache­tée = une paire of­ferte à un en­fant né­ces­si­teux). Plus be­soin d’être lar­moyant pour faire la cha­ri­té : faire une bonne ac­tion de­vient cool, sur­tout quand c’est par le biais de vê­te­ments que l’on a en­vie de por­ter. “Nous créons des bas­kets que nous vou­lons in­tem­po­relles, simples et élé­gantes”, ex­pliquent les trois mi­li­tants. Nou­veau ver­sant de la po­si­tive fa­shion (cette mode dé­ci­dée à avoir un im­pact éco­lo­gique, so­cial ou éco­no­mique), la “hap­py cha­ri­ty” casse les codes d’une in­dus­trie au sein de la­quelle faire la gueule est de bon ton, et où ai­der sert sur­tout à com­mu­ni­quer. Tour d’ho­ri­zon de ces phi­lan­thropes au top.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.