L’an­née des mé­duses

EN­FANT, ON LES POR­TAIT POUR CHAS­SER LE BERNARDL’ER­MITE. AU­JOURD’HUI, UN BANC DE MÉ­DUSES S’ÉCHOUE SUR LA PLA­NÈTE MODE.

Be - - SOMMAIRE - —ALICE CHARAMEL

De re­tour à nos pieds, les san­dales en plas­tique foulent dé­sor­mais le bi­tume et les dance floors. Après la chaus­sure or­tho­pé­dique et la cla­quette de maî­tre­na­geur, c’est au tour de la san­dale de nos 12 ans de ré­in­ves­tir nos dres­sings. Au­tre­fois en plas­tique (rose et à paillettes de pré­fé­rence), les marques re­vi­sitent, au­jourd’hui, le mo­dèle pour la rue. En cuir, tis­su ou à ta­lons, elle fait des vagues, y com­pris dans la ré­dac. Les mé­duses, aus­si ap­pe­lées “nouilles” ou “sque­lettes”, ont même été aper­çues en fluo ou en mé­tal­li­sé à l’abord des dé­fi­lés. Alors, prêtes pour l’abor­da­geg du ra­deau de la mé­duse?mé­duse ?

Anne Hathaway

et son ma­ri Adam Shul­man.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.