BOOTY CHÈQUE

JEN SELTER A FAIT FOR­TUNE EN MON­TRANT SES FESSES RE­BON­DIES SUR INS­TA­GRAM.

Be - - TOUT DE SUITE - — VIO­LAINE SCHÜTZ

Comment de­ve­nir une star du Net ? Jen Selter, une NewYor­kaise de 20 ans, pour­rait don­ner des cours à la fac sur le su­jet sans avoir fait l’ENA. Cette jeune fille n’a qu’un seul fait d’armes : mon­trer ses fesses, plus rondes que le reste de sa me­nue sil­houette, en te­nue de fit­ness. S’af­fi­chant dans des salles de sport, en leg­ging mou­lant (elle semble en pos­sé­der mille) et dans des poses as­sez chaudes, elle a fait du “bel­fie” (sel­fie de fesses) sa spé­cia­li­té. Ré­sul­tat : près de 70 000 “j’aime” par image, et un compte Ins­ta­gram (@jen­sel­ter) ca­pi­ta­li­sant plus de 3,7 mil­lions de fol­lo­wers. Jen Selter a même dé­ci­dé d’ar­rê­ter ses études afin de s’y consa­crer à plein temps. En ef­fet, les contrats avec des marques d’eau mi­né­rale, de fringues de sport ou de com­plé­ments ali­men­taires, pleuvent. Pour ci­ter l’une d’elles sur une de ses pho­tos, la jeune femme touche l’équi­valent de 50 000 eu­ros par mois. De quoi as­su­rer ses ar­rières. Et elle vou­drait lan­cer sa propre ligne de vê­te­ments. On es­père que Jen ne sus­ci­te­ra pas trop de vo­ca­tions.

Comme di­rait Kim K., le booty fait la force.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.