LE FILM DU MOIS : “NEAR DEATH EX­PE­RIENCE”

Be - - TOUT DE SUITE - —GAËL LE BELLEGO

HOUEL­LE­BECQ JOUE (À PEINE) UN DÉSES­PÉ­RÉ QUI QUITTE TOUT ET SE DÉ­CLARE MORT. FÉ­ROCE.

“Ob­so­lète. Voi­là. J’ai 56 ans et je suis ob­so­lète.” Un em­ployé de France Te­le­com As­sis­tance pète un câble. As­phyxié par sa pe­tite vie, étour­di face au grand vide de l’exis­tence, il s’échappe dans la mon­tagne. C’est ici qu’il a choi­si de mou­rir. Un sui­cide men­tal, car notre zom­bie n’a pas le cou­rage de pas­ser à l’acte. “Paul. Dé­ci­dé­ment tu parles trop et tu ne te sui­cides pas as­sez”, ro­gnonne Houel­le­becq, ac­teur so­lo et ob­jet du film. Alors, il erre, souffle, bave, s’en­fouit dans la terre tel un san­glier cher­chant des glands. Ce film sin­gu­lier du duo De­le­pine-Ker­vern vise moins le ré­qui­si­toire so­cial que la mise en images du dis­cours houel­le­bec­quien. On peut être gê­né par l’image gra­nu­leuse, trem­blante, la mo­che­té étant éri­gée en concept. Face au confor­misme du ci­né fran­çais, “Near Death Ex­pe­rience” em­mène loin. Quelque part entre la vie et la mort. “Near Death Ex­pe­rience” de Be­noît De­le­pine et Gus­tave Ker­vern. Avec Mi­chel Houel­le­becq. En salles le 10 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.