LA HU­LA- HYPE

Be - - TOUT DE SUITE - LAU­RIANE GEP­NER

LA­PRÈS DES AN­NÉES DE PUR­GA­TOIRE, LE HU­LA-HOOP EST RE­DE­VE­NU HYPE.

ET LES OC­CA­SIONS D’EN­TRER DANS

LE CERCLE N’ONT JA­MAIS ÉTÉ AUS­SI NOM­BREUSES.

ila Chu­pa-Hoops vou­lait Pa­ris pour y te­nir la pre­mière conven­tion fran­çaise dé­diée au hoop. Pa­ri ga­gné en sep­tembre der­nier pour cette pas­sion­née de la dis­ci­pline et fon­da­trice de l’as­so­cia­tion HoopE­ra* Au pro­gramme : ate­liers ani­més par des pros fran­çais et étran­gers, shows bur­lesques et fo­cus sur de nou­velles dis­ci­plines. Avec Li­la au cer­ceau, le hu­la-hoop nou­veau est ar­ri­vé. Mais ce cercle fluo, qui s’est écou­lé à vingt-cinq mil­lions d’exem­plaires quatre mois après son lan­ce­ment en 1958, n’en est pas à son coup d’es­sai. Le hu­la-hoop – de “hu­la”, danse ha­waïenne, et “hoop”, cer­ceau en an­glais –, a d’abord em­bra­sé les cours de ré­cré aux États-Unis, avant de tra­ver­ser l’At­lan­tique, sous la hou­lette avi­sée d’An­nie Cor­dy (eh oui !) qui lui a consa­cré une chan­son épo­nyme. Très vite, le cirque s’en em­pare, et la hoop dance, à mi-che­min entre la danse et le cirque, voit le jour dans les an­nées 90. Il au­ra pour­tant fal­lu at­tendre la dé­mo de Mi­chelle Oba­ma de­vant la Mai­sonB­lanche en 2009 pour re­don­ner vie à cette pra­tique dont les hoops­ters se sont em­pa­rés. À leur tête, Ma­ra­wa The Ama­zing, la Beyon­cé du hu­la-hoop par­tie en croi­sade dans le monde en­tier pour po­pu­la­ri­ser cette dis­ci­pline. Ma­ra­wa, tout sou­rire avec son chi­gnon ba­nane, son jus­tau­corps à paillettes et ses cer­ceaux mul­ti­co­lores surfe sur la vague vin­tage, qui voit les ac­ti­vi­tés rin­gardes, comme le roller der­by, le vo­guing ou le double dutch, re­ve­nir à la mode. Au-de­là de la hoop dance, le hu­la-hoop a aus­si don­né nais­sance à une autre pra­tique : le hoop fit­ness, qui trans­forme le cer­ceau en ac­ces­soire, et dote les muscles d’un sé­rieux galbe après quelques séances. Le suc­cès de ces cours dé­montre au­jourd’hui que le meilleur sport, c’est ce­lui qui fait au­tant tra­vailler les ab­dos que les zy­go­ma­tiques. Iro­nie du sort : à l’heure où le hu­la-hoop re­vient en force, Wham-O, la pre­mière en­tre­prise à avoir com­mer­cia­li­sé le cer­ceau, se­ra dé­mo­lie dé­but 2015 sous le ciel de Ca­li­for­nie. Le sym­bole n’échappe pas aux dé­ve­lop­peurs du nou­veau projet immobilier, qui pré­voient d’ho­no­rer son sou­ve­nir par la créa­tion d’une oeuvre d’art. Kitsch ? Peut-être. Mais l’Amé­rique n’ou­blie ja­mais ses grands suc­cès com­mer­ciaux. Et le hu­la-hoop est, en la ma­tière, un vé­ri­table phoe­nix. – * hoope­ra.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.