LE TA­LON “SHOW OFF” ”

Be - - TOUT DE SUITE - —VA­LÉ­RIE GUÉ­DON

ON VA­LIDE CE MUST HAVE AN­TI-GRISE MINE QUI NE VA PAS PAS­SER IN­APER­ÇU SUR LE BI­TUME.

près avoir pas­sé l’été en Bir­ken­stock et Stann Smith, on rentre le pied re­quin­qué et la tê­tee rem­plie de folies “shoesques”. Rien ne nouss fait peur et, ça tombe bien, les créa­teurs ins­pi­rés­pi­rés ont eu la bonne idée de jouer les sa­vants fous avec nos sou­liers. La chaus­sure hy­bride est toute-puis­sante. Chezz Dior, ddes es­car­pins bien sous tous rap­ports se sont en­ca­naillé­sés avec ddes run­nings. Chez Pra­da, les com­pen­sées ont ba­ti­fo­lé avec uune boîte à ou­tils. Idem pour sa soeur Miu Miu qui confes­se­fesse ssa pré­fé­rence pour les clous et les vis. Car­rées et mé­tal­li­sée­si­sées cchez Ice­berg, la­cées et tout en courbes chez Ch­ris­tian LLou­bou­tin ou sor­ties d’un ser­vice de chi­rur­gie or­tho­pé­di­que­dique cchez Ds­qua­red2... Reste que, de ma­nière gé­né­rale, les shoes een ques­tion se portent haut per­chées . Le ta­lon est ss­pec­ta­cu­laire, par­fois ar­chi­tec­tu­ral, mais tou­jours concep­tuel. EEt qua­si im­pra­ti­cable, il faut bien l’avouer. On se ra­bat­tra ddonc sur – les Com­peed ou – un mo­dèle plus confor­table au qquo­ti­dien. Comme ces jo­lis es­car­pins léo­pard Mel­low Yel­low, à ta­lons rouge sang. De quoi pro­vo­quer des sou­rires – pleins dd’en­vie – au bu­reau comme dans la rue.

ABot­tines en cuir mé­tal­li­sé, Ice­berg, 770 €. Es­car­pins en Lu­rex et mé­tal, Miu Miu, 650 €. San­dales en cuir, mé­tal et plas­tique, Ds­qua­red2, prix sur de­mande.

Es­car­pins en va­chette, Ch­ris­tian Lou­bou­tin, 1 145 €.

San­dales en cuir, Pra­da, 690 €. Es­car­pins en sa­tin im­pri­mé, Mel­low Yel­low, 169 €.

1.

4.

3.

2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.