L’ OEIL DE… TAÏ­WAN

Be - - TOUT DE SUITE - —JÉ­RÔME BA­DIE

L’ÎLE EST LE BER­CEAU D’IN­FLUENCES PLU­RIELLES : CHI­NOISES, NOISES, CO­RÉENNES, JA­PO­NAISES MAIS AUS­SI EU­RO­PÉENNES. LE “MADE IN TAI­WAN” VA-T-IL EN­FIN CONQUÉ­RIR LA MODEODE ?

Tai­pei, de­puis une di­zaine d’an­nées, la Ko­rea­no­rean Wave em­porte tout, sou­te­nue par l’es­sor des sé­ries TV ve­nues de la pé­nin­sule. Les rues sont en­va­hies par une jeu­nesse aux che­veuxeux mul­ti­co­lores, à l’image de leurs hé­ros pré­fé­rés d’“An­gel­gel Eyes” ou d’“It’s Okay, That’s Love”. Les filles optent pour des coupes très longues, et les gar­çons, pour des bros­sesses à grandes mèches. Cô­té mode, pour ali­men­ter cet en­goue­ment, les concept stores pro­posent des te­nuess aux cou­leurs fla­shy, tan­dis que, cô­té ma­quillage, c’est le blanc qui l’em­porte, pour un teint à l’oc­ci­den­tale. Heu­reu­se­ment,ement, à cô­té de ce phé­no­mène mains­tream mais im­por­té, quelques uelques créa­teurs taï­wa­nais tirent leur épingle du jeu. La pluss connue, Wang Chen Tsai-Hsia, am­bi­tionne de re­dé­fi­ni­ri les codes de la femme asia­tique. Sa marque Shiat­zy Chen (shiat­zy­chen.com) dé­file de­puis 2008 à Pa­ris, où elle a ou­vert sa propre bou­tique il y a près de quinze ans. La créa­trice s’ins­pire de la Chine an­ces­trale dans les mo­tifs flo­raux, voire ani­maux, et des codes oc­ci­den­taux pour les coupes, les ma­tières et les tech­niques. Ja­mei Chen (ja­mei-chen.com), quant à elle, reste pour le mo­ment

fa­ce­book.com/cherngs.y

can­ton­née­té à TTaï­wanï ett en ChiC­hine, mais avec un ves­tiaire clai­re­ment oc­ci­den­ta­li­sé. À n’en pas dou­ter, les Taï­wa­nais choi­si­ront un jour un che­min entre l’Asie et l’Eu­rope, à l’image du plus amé­ri­cain de leurs conci­toyens, le créa­teur Ja­son Wu, di­rec­teur artistique d’Hu­go Boss de­puis 2013. La re­lève se­ra-t-elle as­su­rée par Ja­mie Wei Huang, l’une des cinq fi­na­listes l’an­née der­nière, à Ber­lin, du prix “De­si­gner for To­mor­row” ?

Si­tué à Tai­pei, One to Sexy pro­pro­pose à sa clien­tèle des ac­cac­ces­soires et col­lec­tions di­rec­di­rec­te­ment im­por­tés de Co­rée ddu Sud. C’est l’adresse par­fait­par­faite pour évi­ter les malls ou leles mar­chés de nuit, qui mmêlent tous les styles. À 24 an ans, Cherng est dé­jà l’un des art ar­tistes les plus in­fluents de so son pays. Son des­sin de tap­ta­pir ma­lais noir et blanc,

om om­ni­pré­sent, tend à s’im­pos’im­po­ser dans l’ima­gi­naire taï­wan­taï­wa­nais. Il compte plus de 800 00000 fans sur Fa­ce­book, où il ttient, dans sa langue na­tale, une es­pèce de journal

illuillus­tré très amu­sant.

SHIAT­ZY CHEN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.