Mé­ga en­du­riste

Bike (France) - - Interview -

Quatre vic­toires en dix par­ti­ci­pa­tions placent Ré­my Absalon comme un pi­lote em­blé­ma­tique de la Mé­ga­va­lanche de La Réunion, où nous l’avons ren­con­tré. Mais ce fin pi­lote a plus d’une corde à son arc, avec un chan­ge­ment com­plet de struc­ture pour 2014…

s’ar­rê­ter. Les meilleurs roulent près de cin­quante mi­nutes ! Par­tir du Maï­do jus­qu’à la mer, c’est ex­tra­or­di­naire. C’est aus­si une course com­plète avec du pé­da­lage, de la tech­nique… Entre les roches vol­ca­niques et la boue glis­sante dans la jungle, il y a un mé­lange très in­té­res­sant.

Il y a bien un point né­ga­tif ?

Le seul bé­mol, c’est le dé­part. C’est tou­jours un peu la lo­te­rie, avec des ac­cro­chages, des chutes. Ça peut vi­rer au car­nage ! Pour nous, soixan­te­dix pour cent de la course se jouent au dé­part. Ce cô­té aléa­toire im­plique qu’il ne faut pas se mettre de pres­sion sur une Mé­ga, tu peux tout perdre au bout de quelques mètres alors que tu t’es en­traî­né deux mois…

Tu peux cas­ser après éga­le­ment, non ?

Le matériel a bien évo­lué. Avant, tu fi­nis­sais la course sur la jante car les pneus ne ré­sis­taient pas. Mais

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.