Quoi de neuf pour les épreuves grand pu­blic ?

Bike (France) - - Opinion -

Cer­tains évé­ne­ments se sont im­po­sés comme des ré­fé­rences au fil des ans et leur suc­cès ne fait que croître. Le Roc d’Azur ac­cueille chaque an­née des mil­liers de per­sonnes et la Pass’Portes clô­ture ses ins­crip­tions en seu­le­ment quelques heures.

Qu’est-ce qui fait la force de ces épreuves et com­ment font-elles pour res­ter at­trac­tives

au fil du temps ?

Alexandre Mas­lin ASO, or­ga­ni­sa­teur des Roc

«Nous es­sayons d’être pré­cur­seurs tout en pro­po­sant un ni­veau de ser­vice éle­vé. Nous avons mis en place des ser­vices d’os­téo­pathes et avons re­grou­pé toute l’offre du “ser­vice cen­ter” au même en­droit. Nous sommes ac­tuel­le­ment en pleine ré­flexion pour ins­crire le Roc dans une dé­marche plus res­pon­sable en ne pro­po­sant que des go­be­lets réuti­li­sables. Cette an­née, nous avons ren­du pos­sible le té­lé­char­ge­ment des pro­fils des courses via un QR code et avons ren­con­tré un franc suc­cès. Le par­ti­ci­pant at­tend qu’on lui pro­pose un par­cours en adéquation avec le ni­veau an­non­cé et que les ra­vi­taille­ments et la sé­cu­ri­té soient au ren­dez- vous. Peu i mportent l es condi­tions mé­téo, il se­ra tou­jours là. Mais quand le pra­ti­quant se dé­place avec femme et en­fants, l’or­ga­ni­sa­tion doit éga­le­ment être en me­sure de ré­pondre à ses at­tentes. Nous sommes très at­ta­chés à ce­la et c’est pour­quoi nous conti­nuons de pro­po­ser des ani­ma­tions et des ser­vices pé­ri­phé­riques, c’est ce qui fait la vraie force du Roc. »

Be­noît Cloa­rec Or­ga­ni­sa­teur des Pass’Portes du So­leil

«Le par­cours est bien évi­dem­ment un point cen­tral du suc­cès et nous es­sayons d’être au plus près des par­ti­ci­pants afin qu’ils ne soient pas de simples nu­mé­ros. Le salon ne cesse de prendre de l’am­pleur et avec l’aug­men­ta­tion des prix des vé­los, les gens veulent les es­sayer avant d’ache­ter. Nous conti­nuons d’étayer notre offre spor­tive pour qu’il y en ait pour tout le monde. De nou­velles pra­tiques se dé­ve­loppent, je pense no­tam­ment au vé­lo élec­trique, et nous tâ­chons de ré­pondre à cette de­mande. Une en­quête que nous avons me­née nous a dé­mon­tré qu’en moyenne, les par­ti­ci­pants se dé­placent à trois pour un sé­jour d’une du­rée de trois jours et c’est la rai­son pour la­quelle nous conti­nuons de dé­ve­lop­per des ac­ti­vi­tés pour les ac­com­pa­gna­teurs, avec no­tam­ment la Pass’Portes pé­destre et les courses Kids. Avec la gé­né­ra­li­sa­tion des smart­phones, il y a une at­tente sur le su­jet. D’an­nées en an­nées, le suc­cès de la Pass’Portes gran­dit et nous re­mar­quons que l’évé­ne­ment est aus­si l’oc­ca­sion de rou­ler en groupe. »

Vir­gile Qua­net Pra­ti­quant

«Je par­ti­cipe chaque an­née au Roc d’Azur, c’est de­ve­nu un évé­ne­ment in­con­tour­nable pour moi. Avec ma femme, nous pre­nons chaque an­née une se­maine de congés à ces dates-là. Évi­dem­ment, c’est d’abord pour la course que je me dé­place, mais ma femme comme moi ap­pré­cions de nous pro­me­ner dans les al­lées du salon. C’est l’oc­ca­sion de voir des nou­veau­tés mais aus­si de pas­ser du temps sur la plage. On aime re­gar­der les dé­mons­tra­tions de slo­pe­style et ce que l’on n’a pas l’ha­bi­tude de voir au­tour de chez nous. C’est le cadre et tout ce qui est pro­po­sé à cô­té des courses qui rendent l’évé­ne­ment in­con­tour­nable. Que l’on soit pra­ti­quant ou non, beau­coup d’ac­ti­vi­tés sont pro­gram­mées, et c’est ap­pré­ciable. C’est un bud­get, comme des va­cances, et le fait que toute une fa­mille en pro­fite est un vrai plus. Rou­ler avec au­tant de monde, c’est as­sez spé­cial et même un peu gri­sant au dé­part. Et s’il n’y avait pas tout ça, je ne me dé­pla­ce­rais pro­ba­ble­ment pas : au­tant res­ter sur ma ran­do du di­manche. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.