Pas­ser sous un obs­tacle

Bike (France) - - Pilotage -

Ça ar­rive for­cé­ment lors d’une sor­tie en fo­rêt. Une branche cas­sée, un arbre mort en tra­vers du che­min… Il faut pas­ser des­sous. Pas tou­jours évident. Avec les conseils qui suivent, ça de­vrait al­ler bien mieux.

Re­pé­rage

Il faut éva­luer au plus vite s’il est pos­sible de pas­ser sur le vé­lo. Le sol peut com­por­ter des pièges et l’obs­tacle peut ne pas être de hau­teur égale sur toute sa lon­gueur. La bonne tra­jec­toire se­ra celle qui per­met de pas­ser sans em­bûches à l’en­droit où la branche est la plus haute. Cette étape doit se faire sans trop bais­ser la ca­dence.

La po­si­tion sous la branche

Les bras ten­dus, le corps al­lon­gé, les fesses en ar­rière et le ster­num po­sé sur la selle offrent une po­si­tion basse. Avec une tige de selle té­les­co­pique, on peut en­core bais­ser les fesses de quelques cen­ti­mètres. Les pé­dales sont à plat et on est en roue libre jus­qu’à ce que la tête soit pas­sée de l’autre cô­té.

La prise d’élan

La po­si­tion as­sez in­con­for­table au mo­ment de pas­ser sous la branche ne per­met pas tou­jours de pé­da­ler. Il faut donc prendre suf­fi­sam­ment de vi­tesse pour pas­ser en roue libre. Le bra­quet ne doit pas être trop gros et doit per­mettre de re­par­tir sur un bon rythme après ce pas­sage sur l’élan. Il ne faut pas non plus ar­ri­ver trop vite au cas où l’on se fe­rait sur­prendre à cause d’une mau­vaise éva­lua­tion de la si­tua­tion.

Quand la tête passe…

On a cou­tume de dire : « Quand la tête passe, le reste du corps passe aus­si. » C’est vrai ici. At­ten­tion au sac à dos si vous en avez un ! C’est sou­vent lui qui ac­croche. Il ne reste ici plus qu’à bais­ser la tête. On le fe­ra vrai­ment au der­nier mo­ment en la pla­çant entre les bras. Il est dif­fi­cile à ce mo­ment d’éva­luer la marge de ma­noeuvre. Dans le doute, il vaut mieux bais­ser un peu plus que pas as­sez.

Le re­gard

Il est très im­por­tant pour ana­ly­ser pré­ci­sé­ment la si­tua­tion en amont et ju­ger de la tech­nique à mettre en place. Il doit aus­si per­mettre d’ana­ly­ser et de mé­mo­ri­ser l’en­vi­ron­ne­ment pour le pas­sage où l’on va de­voir bais­ser la tête, sans vi­si­bi­li­té. Grâce à ce re­gard et à l’ana­lyse qui va en dé­cou­ler, on doit éva­luer aus­si à quel point il faut se bais­ser.

Sur une pé­dale

C’est une tech­nique ré­ser­vée aux ex­perts. Il faut pour ça prendre un peu plus de vi­tesse car le temps sans pé­da­lage est plus long. On va, comme sur la pho­to, pas­ser com­plè­te­ment d’un cô­té du vé­lo, en ap­pui sur une seule pé­dale. Il fau­dra pen­cher le vé­lo de l’autre cô­té pour s’équi­li­brer et se re­trou­ver en­core un peu plus bas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.