Clic, clac !

Bike (France) - - Pratique - PAR PAUL HUM­BERT

En VTT comme ailleurs, nom­breux sont les mo­ments que l’on aime im­mor­ta­li­ser : un pay­sage, un groupe d’amis, une com­pé­ti­tion ou en­core votre petit der­nier qui fait ses pre­miers tours de roue. Rien n’est plus frus­trant que de ne pas réus­sir à sai­sir ce mo­ment ou de ne pas re­trou­ver l’am­biance de ce­lui­ci. L’as­pect tech­nique de la pho­to­gra­phie consti­tue un frein pour beau­coup de monde. Mais au­jourd’hui, les smart­phones et les ap­pa­reils grand pu­blic ont bien évo­lué ; les in­hi­bi­tions n’ont plus qu’à dis­pa­raître. Faire de la pho­to est de­ve­nu accessible à tout le monde, cap­tu­rer des ins­tants peut même de­ve­nir amu­sant. On ou­blie l’ar­ché­type de la longue séance pho­to sy­no­nyme d’en­torse des zy­go­ma­tiques. L’image est un bon moyen de faire connaître et par­ta­ger sa pas­sion et quelques simples règles per­mettent de se lan­cer dans la pho­to­gra­phie de VTT sans pour au­tant y perdre ses amis.

Où vous pla­cer ?

Quand vous pho­to­gra­phiez des VTTistes, pré­fé­rez la pho­to de face plu­tôt que de dos, si vous sou­hai­tez illus­trer une ac­tion. Si, au contraire, vous op­tez pour un pay­sage, voir deux VTTistes de dos s’éva­der sur un sen­tier peut s’avé­rer une bonne op­tion.

Va­riez les pers­pec­tives. Quelques gé­nu­flexions ne

Pour in­té­grer le VTTiste dans un pay­sage, pre­nez de la hau­teur!

sont rien pour le spor­tif que vous êtes et votre pho­to pour­rait se voir gran­de­ment amé­lio­rée. En vous bais­sant, vous dé­ta­chez votre su­jet et don­nez plus de re­lief à votre pho­to. À l’in­verse, si vous sou­hai­tez in­té­grer le VTTiste dans votre pay­sage, pre­nez de la hau­teur ! Si l’al­pi­nisme n’a plus de se­cret pour vous, grim­pez dans un arbre ou sur une échelle – c’est une bonne fa­çon de vous ou­vrir de nou­veaux angles.

Si vous sen­tez naître en vous l’âme d’un grand re­por­ter et que do­cu­men­ter les courses de VTT est votre nouvelle pas­sion, veillez à ce que les cham­pions que vous pho­to­gra­phiez dans la ra­quette d’ar­ri­vée ne soient pas à contre-jour (c’est le cas dans 90 % du temps). S’il en est ain­si, re­mon­tez la piste de quelques mètres, vous trou­ve­rez un pas­sage mieux ex­po­sé.

Com­ment ca­drer ?

Si vous capturez un saut, pen­sez à lais­ser un ré­fé­ren­tiel ter­restre (un ap­pel, une ré­cep­tion…) pour évi­ter les pho­tos d’un pi­lote qui “flotte” dans un grand ciel bleu.

Dé­cen­trer votre su­jet per­met à la fois de rendre l’image plus li­sible et de lui don­ner plus de dy­na­misme. Lais­ser du champ de­vant un VTTiste conduit à ima­gi­ner le mou­ve­ment de ce­lui-ci.

Pour un pay­sage, rien

n’oblige à po­si­tion­ner l’ho­ri­zon au centre de l’image. Faites le mon­ter quand les mon­tagnes sont im­pres­sion­nantes et bais­sez-le quand le ciel est beau.

La ma­jo­ri­té des ap­pa­reils pho­to ont un temps de ré­ac­tion as­sez lent et il vous se­ra as­sez dif­fi­cile de sai­sir l’ac­tion au mo­ment où vous le sou­hai­tez. Pour évi­ter ce­la et vous ga­ran­tir une pho­to nette, de­man­dez à vos mo­dèles de pas­ser len­te­ment. En pho­to, la vi­tesse est as­sez moyen­ne­ment per­cep­tible…

Quand dé­gai­ner ?

Lors­qu’on roule en groupe, s’ar­rê­ter pour prendre des pho­tos n’est pas tou­jours du goût de tout le monde et les plus grin­cheux y ver­ront une perte de temps plus qu’un loi­sir. Ap­pre­nez à choi­sir les bons mo­ments pour vous

Accentuez vos gestes et char­gez l’avant de votre vé­lo pour un look plus “pro”.

ar­rê­ter et rou­lez de­vant, vous n’au­rez plus qu’à vous re­tour­ner pour dé­clen­cher avant de re­joindre le groupe. Pré­fé­rez un sac où votre ap­pa­reil se­ra ra­pi­de­ment accessible.

Com­ment avoir l’air pro ?

Mal­gré tous nos ef­forts, il est dif­fi­cile d’avoir la même ai­sance sur un vé­lo qu’un cou­reur pro­fes­sion­nel, ce­pen­dant, pour les be­soins de la pho­to, la triche est per­mise. For­cez le trait, accentuez vos gestes et char­gez l’avant de votre vé­lo pour af­fi­cher un look plus “pro”. À vous les ma­ga­zines !

Com­ment an­ti­ci­per ?

Bien connaître son sport est pri­mor­dial afin de dis­tin­guer les at­ti­tudes qui se­ront les plus es­thé­tiques et an­ti­ci­per l’ac­tion. Vous ne se­rez ain­si ja­mais sur­pris au mo­ment de dé­clen­cher.

Quoi d’autre ?

Pour don­ner un réel ef­fet d’ac­tion à votre image, vous pou­vez réa­li­ser un fi­lé. La tech­nique consiste à suivre le VTTistes avec votre ap­pa­reil en ap­puyant à mi-course sur le dé­clen­cheur pour fi­na­le­ment ap­puyer com­plè­te­ment lorsque ce­lui- ci pas­se­ra à proxi­mi­té de vous. Si vous avez des dif­fi­cul­tés pour ob­te­nir une pho­to nette, ac­ti­vez le flash.

L’attirail du VTTiste laisse sou­vent peu de place aux ex­pres­sions hu­maines, alors, si vous en avez l’oc­ca­sion, lais- sez res­sor­tir le re­gard de votre su­jet, votre image ga­gne­ra ain­si en force.

On ne le ré­pé­te­ra ja­mais as­sez, osez la cou­leur ! Les marques de tex­tile VTT pro­posent toutes des te­nues très (par­fois trop ?) co­lo­rées, alors sor­tez-les et votre image vous re­mer­cie­ra !

Si vous êtes VTTistes vous dis­po­sez du meilleur atout pour réa­li­ser de belles pho­tos de votre sport. À com­pé­tences tech­niques égales, vous bé­né­fi­ciez d’une réelle lon­gueur d’avance sur un pho­to­graphe non pra­ti­quant. Quel que soit votre matériel, ap­pre­nez à en connaître les li­mites et exer­cez-vous. En pho­to­gra­phie, le terrain d’ex­pres­sion est im­mense et res­pec­ter scru­pu­leu­se­ment des règles comme celles pré­sen­tées plus haut re­vien­drait à ap­pau­vrir la pra- tique. Les as­si­mi­ler, les com­prendre pour en­suite les trans­gres­ser re­pré­sente pro­ba­ble­ment la meilleure des dé­marches. Dé­clen­chez à droite, à gauche, chan­gez d’angle et re­gar­dez au­tour de vous. Ob­ser­vez, et vous ren­tre­rez avec les meilleurs des cli­chés et une double sa­tis­fac­tion : une bonne sor­tie et de beaux sou­ve­nirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.