Pi­lo­tage : Pas­ser un tronc d’arbre

Bike (France) - - Sommaire -

Fran­chir un tronc d’arbre sans des­cendre du vé­lo est for­cé­ment un gain de temps. Mais c’est aus­si parce que c’est bien plus sym­pa de pas­ser l’obs­tacle en selle que de por­ter le vé­lo que l’on vous in­vite à vous pen­cher sur les conseils qui suivent…

Le re­pé­rage

Il faut ju­ger en amont de la fai­sa­bi­li­té ou non du fran­chis­se­ment. Hau­teur, pré­sence d’obs­tacles de­vant ou der­rière, il s’agit d’ana­ly­ser ces in­for­ma­tions sans trop ra­len­tir, sous peine d’échec. Ici, la prise d’élan est bonne, longue, plate et il y a de l’es­pace der­rière pour se dé­ga­ger. Ar­ri­vez de­bout, jambes lé­gè­re­ment flé­chies, sur le plateau in­ter­mé­diaire et un pi­gnon qui n’oblige pas à for­cer.

La sor­tie

Re­pas­sez les fesses et les épaules en ar­rière. Les bras sont alors ten­dus. Chaque geste de cette le­çon de pi­lo­tage est fa­cile à réa­li­ser. La réus­site va juste dé­pendre de votre ca­pa­ci­té à les en­chaî­ner. Tout n’est qu’une ques­tion de co­or­di­na­tion et de ti­ming. Comme tou­jours, le re­gard doit se por­ter sur l’obs­tacle sui­vant. On est ici ti­ré d’af­faire, on va donc pou­voir le­ver la tête pour an­ti­ci­per au mieux la suite.

L’en­trée sur l’obs­tacle

La phase d’or­ga­ni­sa­tion com­mence 2 mètres avant le tronc. Com­pri­mer la fourche et pro­fi­ter du re­bond vont per­mettre de le­ver la roue avant plus fa­ci­le­ment. Ti­rez sur le gui­don et bas­cu­lez les fesses en ar­rière. Cher­chez à po­ser la roue avant juste avant le som­met du tronc. Ne la pas­sez pas der­rière ce­lui-ci, sous peine de vous po­ser sur le pé­da­lier ! Si les pé­dales ne sont pas par­fai­te­ment à plat, elles risquent de ta­per dans le bois au pas­sage.

La re­prise de pé­da­lage

Si le geste a été cor­rec­te­ment réa­li­sé, le pas­sage d’un tronc se fait pra­ti­que­ment sans perte de vi­tesse. Le bra­quet qui per­met d’ar­ri­ver à la bonne ca­dence et de pas­ser l’obs­tacle doit aus­si per­mettre de re­par­tir, d’où l’im­por­tance du choix ini­tial. On va donc pou­voir se re­mettre à pé­da­ler sans avoir à ac­tion­ner les ma­nettes. Les pre­miers mètres pour­ront s’ef­fec­tuer de­bout, pour re­par­tir sur un bon rythme.

Le pas­sage de l’ar­rière

Res­tez to­nique sur vos ap­puis, pour im­pul­ser et faire mon­ter la roue l’ar­rière. En plus de cette pres­sion sur les pé­dales, il faut si­mul­ta­né­ment faire bas­cu­ler petit à petit le corps vers l’avant. Les fesses sont alors au-des­sus de la selle, et les épaules, au-des­sus du gui­don. Ce n’est pas le fait de ti­rer sur les pé­dales au­to­ma­tiques qui per­met de réus­sir cette étape, mais bel et bien le trans­fert du poids du corps. Les bras sont alors pliés.

L’op­tion bun­ny-up

Sur un obs­tacle pas trop haut, on peut aus­si pas­ser en bun­ny-up. Là, les roues ne vont pas du tout tou­cher le tronc. On va le­ver la roue avant pour la faire pas­ser au-des­sus de l’obs­tacle. Une fois le gui­don der­rière, on va im­pul­ser sur l’ar­rière, pour faire mon­ter la roue et la faire pas­ser par-des­sus. Il faut, pour réus­sir, ar­ri­ver plus vite et donc être as­su­ré de réus­sir le geste.

Conseils pour s’en­traî­ner

1. Op­tez pour des pé­dales plates au dé­but. C’est plus sé­cu­ri­sant, et ça vous obli­ge­ra à ac­cen­tuer le geste, puisque vous ne pour­rez pas ti­rer des­sus. Bais­sez éga­le­ment la selle.

2. En­traî­nez-vous à juste ca­brer en for­çant un mi­ni­mum.

3. Pla­cez un re­père au sol et exer­cez-vous à po­ser la roue avant sur ce der­nier.

4. Si la taille du tronc d’arbre est pro­gres­sive, aguer­ris­sez-vous à la tech­nique en com­men­çant à l’en­droit où il est le plus petit, puis dé­ca­lez-vous vers une sec­tion plus grosse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.