Phy­sique : Les élas­tiques de ré­sis­tance

Bike (France) - - Sommaire - PAR L. RE­VI­RON - PHO­TOS BER­BES­SOU

On n’est pas obli­gé de se rui­ner pour dis­po­ser d’ou­tils d’en­traî­ne­ment per­for­mants. Avec des élas­tiques à 10 eu­ros, il est pos­sible de tra­vailler de ma­nière in­té­res­sante tous les muscles du corps. Dé­cou­vrez notre mode d’em­ploi pour ti­rer ju­di­cieu­se­ment sur l’élas­tique !

Pour­quoi ça marche ?

Ces élas­tiques per­mettent de créer une ré­sis­tance dans des mou­ve­ments de ren­for­ce­ment mus­cu­laire. Ils sont gé­né­ra­le­ment uti­li­sés en fit­ness mais peuvent par­fai­te­ment être adap­tés à un tra­vail plus qua­li­ta­tif, en vue de l’en­traî­ne­ment du VTTiste. L’ef­fort est in­té­res­sant puis­qu’il est à la fois concen­trique (dans les pre­mières phases des mou­ve­ments) et ex­cen­trique (lors­qu’il faut frei­ner le re­tour à la po­si­tion de dé­part).

Quels sont les avan­tages ?

Tout d’abord, le prix, puisque l’ou­til ne coûte vrai­ment pas cher. Il est peu en­com­brant et donc trans­por­table par­tout. Son uti­li­sa­tion s’avère très simple et, con­trai­re­ment à cer­taines mé­thodes de ren­for­ce­ment mus­cu­laire, il ne de­mande pas de pré­cau­tions par­ti­cu­lières à l’usage. La ré­sis­tance qu’il offre reste rai­son­nable et les risques de mal réa­li­ser les exer­cices, et donc d’oc­ca­sion­ner des bles­sures, sont qua­si­ment in­exis­tants. Le type de tra­vail en­vi­sa­geable avec ces élas­tiques est par­ti­cu­liè­re­ment adap­té aux contraintes d’une pra­tique de loi­sir. Avec un peu d’ima­gi­na­tion, on peut faire tra­vailler toutes les chaînes mus­cu­laires.

Y a-t-il des in­con­vé­nients ?

Le seul vrai in­con­vé­nient reste que le sys­tème n’offre que très peu de pos­si­bi­li­tés de faire va­rier la ré­sis­tance. Il existe plu­sieurs types d’élas­tiques, plus ou moins durs. On peut éven­tuel­le­ment en mettre plu­sieurs en­semble ou les plier pour aug­men­ter la charge de tra­vail, mais les évo­lu­tions res­tent li­mi­tées. Il va être dif­fi­cile de tra­vailler la force ab­so­lue avec cette mé­thode. D’un autre cô­té,

cette ré­sis­tance li­mi­tée as­sure un tra­vail en toute sé­cu­ri­té. Cer­tains mo­dèles, as­sez fra­giles, souffrent lors des exer­cices qui né­ces­sitent de les pas­ser sous les chaus­sures si le sol est abra­sif.

Com­ment op­ti­mi­ser leur uti­li­sa­tion ?

Le tra­vail d’en­du­rance de force avec une ré­sis­tance as­sez faible et des sé­ries plu­tôt longues va être le plus adap­té à ces ou­tils. On peut en­chaî­ner des sé­ries de 10 à 20 mou­ve­ments en­tre­cou­pées d’une mi­nute de ré­cu­pé­ra­tion. Fiez­vous à vos sen­sa­tions, mais al­lez bien jus­qu’à la fa­tigue to­tale du muscle pour que le tra­vail soit in­té­res­sant. Pour com­pen­ser la ré­sis­tance ré­duite, on peut aug­men­ter la

Ces élas­tiques sont par­ti­cu­liè­re­ment adap­tés aux contraintes d’une pra­tique de loi­sir.

vi­tesse d’exé­cu­tion et ain­si oc­ca­sion­ner un tra­vail in­té­res­sant sur la to­ni­ci­té et donc plus qua­li­ta­tif.

Un ou­til par­fait pour l’échauf­fe­ment…

L’échauf­fe­ment clas­sique, qui consiste à aug­men­ter la tem­pé­ra­ture pé­ri­phé­rique du corps en fai­sant du ho­me­trai­ner ou en­core en pé­da­lant tran­quille­ment, est de plus en plus re­mis en cause. La mé­thode la plus ef­fi­cace semble de faire mon­ter la tem­pé­ra­ture au coeur des muscles et pour ça, il faut faire “pom­per” chaque muscle en réa­li­sant des mou­ve­ments avec une pe­tite ré­sis­tance. L’élas­tique et son pa­nel d’exer­cices sont tout sim­ple­ment idéaux dans ce cadre.

Com­ment et où en ache­ter ?

Dé­cath­lon pro­pose plu­sieurs mo­dèles à des ré­sis­tances dif­fé­rentes. Les pro­duits les moins chers sont de simples élas­tiques. Les “soft” sont très souples et pas suf­fi­sam­ment cos­tauds pour les gros muscles d’un ri­der af­fû­té. Les autres sont plus raides. On peut ima- gi­ner en ache­ter deux “me­dium” et deux “hard” et faire va­rier les ré­sis­tances en fonc­tion des muscles sol­li­ci­tés. Plus l’on veut tra­vailler des gros muscles, plus il faut un élas­tique raide. Les mo­dèles plus éla­bo­rés, avec des poi­gnées, se ré­vèlent plus confor­tables à l’usage et offrent da­van­tage de pos­si­bi­li­tés de mou­ve­ments.

Ame­nez les ta­lons vers les fesses.

Pour ce mou­ve­ment, il faut coin­cer l’élas­tique au bout du pied et mon­ter dans cette po­si­tion la pointe de pied vers le ciel.

Écar­tez le pied vers l’ex­té­rieur.

Ame­nez les genoux vers la poi­trine.

Ra­me­nez les pieds vers l’in­té­rieur.

Ame­nez les coudes vers l’ar­rière. On peut faire ce mou­ve­ment as­sis, mais dans cette po­si­tion, la sol­li­ci­ta­tion des jambes est in­té­res­sante. Pous­sez vers l’avant. Les mains sont dans les an­neaux de l’élas­tique.

La so­lu­tion la moins coû­teuse pour ache­ter ces élas­tiques se­ra sans doute d’al­ler dans un ma­ga­sin Dé­cath­lon, qui pro­pose plu­sieurs ré­sis­tances.

Ame­nez la main vers le vi­sage en pliant le coude.

Ame­nez la main contre la cuisse.

Pliez le buste.

Ame­nez le coude vers le ge­nou op­po­sé.

Rap­pro­chez si­mul­ta­né­ment genoux et coudes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.