Toute une his­toire

Bike (France) - - Decouvrir -

« J’ai ou­vert mon pre­mier amor­tis­seur en 1985, se sou­vient Olivier Bos­sard. C’était ce­lui de ma Hon­da CR de mo­to­cross. » Un amor­tis­seur qu’il trou­vait per­fec­tible et qu’il a com­men­cé à bi­douiller. « Je me suis mis à mo­di­fier les cla­pets et d’autres pa­ra­mètres. Puis tout s’est en­chaî­né… » « Tout », c’est-à-dire pas mal de préparation pour ses mo­tos et celles de ses amis. Puis il découvre le VTT et com­mence à s’in­té­res­ser à ses sus­pen­sions. Avant de fa­bri­quer un pro­to­type de fourche qu’il pré­sente à Max Com­men­çal, l’un des pre­miers fa­bri­cants de VTT en France, alors en plein boom avec sa marque Sunn. Max lui donne l’oc­ca­sion de dé­ve­lop­per les pre­mières sus­pen­sions pour VTT de des­cente. Celles du vé­lo de Fran­çois Gachet, qui de­vien­dra cham­pion du monde de la dis­ci­pline en 1994, avant d’en­chaî­ner sur une ving­taine d’autres titres ma­jeurs (avec Anne-Ca­ro Chaus­son, Fa­bien Ba­rel, Mi­ckaël Pas­cal, Cé­dric Gracia). La car­rière d’Olivier Bos­sard est lan­cée. Il tra­vaille en­suite sur les sus­pen­sions d’un autre sur­doué du VTT, Ni­co­las Vouilloz, avec le­quel il dé­croche de mul­tiples titres mon­diaux jus­qu’en 2003, mais aus­si Miguel Mar­ti­nez, cham­pion olym­pique de VTT cross-coun­try. Fin 99, Olivier Bos­sard quitte Sunn et se lance à son compte dans l’his­toire Bos En­gi­nee­ring. Sa boîte de préparation de sus­pen­sions qui l’amène vers d’autres ho­ri­zons, pa­ral­lèles au vé­lo. La mo­to no­tam­ment, avec un cer­tain Stéphane Pe­te­rhan­sel en en­du­ro, mais aus­si le ral­lye-raid (vic­toires au Da­kar avec Mit­su­bi­shi) et le ral­lye WRC. Bos En­gi­nee­ring connaît de nom­breux suc­cès par­tout où l’en­tre­prise pro­pose son sa­voir-faire comme la mo­to de vi­tesse mais aus­si le ral­lye-cross et le speed-kart (sorte de bug­gy tout-terrain hy­per­puis­sant et très lé­ger). Pour ce­la, Olivier Bos­sard dé­ve­loppe de nom­breux bre­vets spé­ci­fiques, re­ma­nie la sus­pen­sion clas­sique en l’ame­nant à des ni­veaux de tech­ni­ci­té in­soup­çon­nés. Il dé­cide de fa­bri­quer ses propres sus­pen­sions, à Tou­louse. Un ate­lier de 44 per­sonnes qui fa­brique à lon­gueur d’an­née de­puis cinq ans des élé­ments de VTT et au­to­mo­bile. Afin de bou­cler la boucle, Olivier est re­ve­nu à ses pre­mières amours, la mo­to. Lui qui conti­nue à faire du MX vient de lan­cer sa gamme d’amor­tis­seurs mo­to.

Pre­mier titre mon­dial en 1994 avec Fran­çois Gachet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.