Fa­bien Ba­rel

Triple cham­pion du monde de DH

Bike (France) - - Pratique -

« Ne pas cher­cher à brû­ler les étapes en se fixant des ob­jec­tifs trop hauts. La pro­gres­sion se fait dans la maî­trise. Il faut res­ter fluide dans sa zone de confort en al­lant cher­cher les li­mites mais en ne les dé­pas­sant pas. Ce n’est pas une no­tion très fa­cile à ex­pli­quer car c’est ba­sé sur le res­sen­ti. La no­tion d’en­ga­ge­ment dé­pend de cette zone de confort de cha­cun. Pour pro­gres­ser, il faut mettre le maxi­mum d’en­ga­ge­ment en gar­dant ce confort né­ces­saire pour avoir suf­fi­sam­ment de re­cul et d’ana­lyse sur ses sen­sa­tions. C’est ce qui va per­mettre de construire pro­gres­si­ve­ment son pi­lo­tage. Mal­heu­reu­se­ment, en cher­chant à flir­ter avec les li­mites de cette zone de confort, il ar­rive qu’on les dé­passe. On s’en rend compte sou­vent quand on est par terre. Ça fait par­tie des lo­giques de l’ap­pren­tis­sage, mais pour pré­ser­ver la confiance, il est sou­hai­table de ne pas trop mul­ti­plier ces si­tua­tions. Je suis le pre­mier à dire qu’il faut par­fois se faire vio­lence pour en­voyer du lourd, mais il faut le faire en cal­cu­lant et avec pro­gres­si­vi­té. Pour ap­prendre à sau­ter, on va dé­jà com­men­cer par 50 cen­ti­mètres. »

« Res­ter dans sa zone de confort »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.