Over­volt FS 900

3 999 € - 22,2 kg*

Bike (France) - - Comparatif -

* Me­sure Bike en taille M sans pé­dales

Le La­pierre a un look très sobre, presque trop. Il est, à ce ni­veau, à l’op­po­sé du Hai­bike. L’équi­pe­ment est soi­gné. On re­trouve du Shi­ma­no XT au ni­veau du dé­railleur et des freins, des com­mandes en SLX, que du sûr et de l’éprou­vé ! Cet équi­pe­ment qua­li­ta­tif ex­plique, en par­tie, le ta­rif du La­pierre plu­tôt dans la four­chette haute de notre pa­nel. L’Over­volt n’a pas pas­sé avec un grand suc­cès l’épreuve de la balance, avec 22,2 kg. Avec le Ma­tra, ce sont les deux vé­los les plus lourds du lot. Il ac­cuse plus d’un ki­lo de plus que le KTM, la ré­fé­rence dans le do­maine, et en piste, à mo­to­ri­sa­tion équi­va­lente, ce­la se res­sent. Le cadre offre une géo­mé­trie clas­sique, mais éprou­vée. On re­grette l’ab­sence de tige de selle té­les­co­pique, évi­dem­ment, mais ce n’est pas propre à ce vé­lo. Quand on ob­serve de près la fi­ni­tion, on re­trouve le sa­voir- faire et la ri­gueur de la marque fran­çaise et nul doute que l’on peut mi­ser sur le long terme avec ce La­pierre.

En ac­tion

Le vé­lo tri­co­lore dis­pose du mo­teur Bosch. Les per­for­mances élec­triques sont conformes à celles des autres mo­dèles équi­pés du même sys­tème. En mode Tur­bo, les dif­fi­cul­tés in­sur­mon­tables avec un vé­lo clas­sique de­viennent une simple for­ma­li­té. Mais comme sur tous les mo­dèles dis­po­sant du mo­teur Bosch, dans cette confi­gu­ra­tion, la fête reste de courte du­rée. À no­ter aus­si que, avec cette mo­to­ri­sa­tion al­le­mande, un petit temps mort entre le mo­ment où vous ac­tion­nez la pé­dale et ce­lui où l’as­sis­tance ar­rive se fait sen­tir. Avec le mo­teur Ya­ma­ha qui équipe le Giant, c’est plus ins­tan­ta­né. Au gui­don du La­pierre, on éprouve tout de suite un sen­ti­ment de sé­cu­ri­té. La géo­mé­trie est par­fai­te­ment abou­tie. Le vé­lo est très stable dans les por­tions ra­pides. Le poids sup­plé­men­taire en­gen­dré par le sys­tème élec­trique est par­fai­te­ment ré­par­ti. Ce sur­poids amé­liore même la sta­bi­li­té du train avant dans les sec­tions pié­geuses. La roue est lit­té­ra­le­ment col­lée au sol. À l’in­verse, il est du coup un peu plus lourd à em­me­ner dans le tech­nique. Notre boucle test com­prend une mon­tée bien raide avec de l’élan sui­vie d’une re­lance pas évi­dente au som­met et d’un autre vi­rage raide en dé­vers glis­sant. La sta­bi­li­té du La­pierre a per­mis de pas­ser à mer­veille la pre­mière phase en mon­tée. la re­lance fut elle aus­si bonne, avec un peu moins de dy­na­misme ce­pen­dant que sur ses op­po­sants du jour, Ma­tra mis à part. Le vi­rage, très fer­mé, a, en re­vanche, né­ces­si­té de po­ser pied au sol, ce qui n’était pas né­ces­saire avec les autres mo­dèles. Un poste de pi­lo­tage un peu plat n’ai­dant pas à la ma­nia­bi­li­té. En re­vanche, dans la des­cente glis­sante qui sui­vait ce hot spot du cir­cuit, le grip et la te­nue de route ont fait mer­veille. Comme pour les autres, une tige de selle té­les­co­pique a cruel­le­ment man­qué, mais le frei­nage des Shi­ma­no XT en disque de 180 a, quant à lui, don­né en­tière sa­tis­fac­tion.

Ni­co­las Vouilloz ap­pré­cie ré­gu­liè­re­ment quelques ses­sions sur l’Over­volt.

5

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.