Pleine lune

S’il est in­utile d’at­tendre l’hiver pour rou­ler la nuit, il faut bien ad­mettre que les jour­nées courtes im­posent à beau­coup d’entre nous de sor­tir alors que la nuit est tom­bée. Alors afin de joindre l’utile à l’agréable, Bike s’est fen­du d’un test des mei

Bike (France) - - Comparatif -

Hor­mis le cô­té sé­cu­ri­taire qui nous oblige, de nuit mais aus­si de jour, à cir­cu­ler avec un éclai­rage conforme et en état de marche, il existe un réel as­pect lu­dique à rou­ler de nuit en tout- terrain, que ne peuvent pas connaître ceux qui n’y ont ja­mais goû­té. Mais dès lors qu’ils au­ront dé­ci­dé de ve­nir po­ser leurs roues en fo­rêt par nuit noire, ils en re­vien­dront dif­fé­rents, et avec une seule en­vie, celle d’y re­tour­ner au plus vite. Car la nuit, même votre par­cours le plus connu re­de­vien­dra nou­veau, et chaque obs­tacle pré­sen­te­ra un as­pect dif­fé­rent, to­ta­le­ment nuan­cé par les ombres lu­gubres de la fo­rêt, la moindre as­cen­sion s’of­fri­ra fa­ci­le­ment puisque vous ( et votre men­tal) ne la ver­rez pas, alors que toutes les des­centes de­vien­dront des gouffres im­pres­sion­nants d’obs­cu­ri­té en par­tie mas­qués par la nuit. Mais très ra­pi­de­ment, vous ap­pren­drez à “lire” l’obs­cu­ri­té jus­qu’à ne plus pou­voir vous en pas­ser et à fi­nir par convaincre vos amis de ve­nir rou­ler avec vous plu­tôt que d’al­ler traî­ner dans les bars…

Noc­tam­bules

Mais pour ce­la, au­tant at­ta­quer di­rec­te­ment avec du bon matériel en guise d’éclai­rage, afin de voir le mieux pos­sible et, sur­tout, ne pas tom­ber en rade au fond des bois et ren­trer à pied en vous co­gnant dans chaque arbre ! Alors, pour ce faire, et par­mi les plus grandes marques re­pré­sen­tées en France, nous avons de­man­dé à cha­cune d’entre elles de nous four­nir son pro­duit le plus per­for­mant pour un usage en tout- terrain. Et après de simples tests de mon­tage, sur vé­lo et casque, qui ré­vèlent sou­vent de pré­cieux dé­tails, nous avons ame­né tous ces ar­ticles au fin fond de la fo­rêt. Non pas pour les aban­don­ner afin de sa­voir s’ils re­trou­ve­ront leur che­min tout seuls (!), mais au contraire pour qu’ils nous éclairent de toute leur puis­sance afin de sa­voir aux­quels faire confiance pour équi­per nos lec­teurs.

Test, Test !

Et si nous n’avons pas pu en tes­ter l’au­to­no­mie ( don­nées four­nies par les marques), à pleine puis­sance, nous avons

tout sim­ple­ment com­pa­ré leur fais­ceau lu­mi­neux res­pec­tif, sur un sen­tier as­sez large et rou­lant, ja­lon­né de re­pères vi­suels pla­cés tous les 5 mètres

( voir pho­tos). Si, au fi­nal, la ma­jo­ri­té des pro­duits offre un éclai­rage adé­quat, ce­la nous a per­mis d’ap­pré­cier, for­cé­ment, les plus puis­sants, mais aus­si de faire la dif­fé­rence entre leur lu­mi­no­si­té, mais aus­si leurs dif­fé­rents modes de puis­sance et cli­gno­tant, par­fois peu utile. Et si les pho­tos vous per­met­tront de faire un pre­mier choix, se­lon votre type de pra­tique noc­turne, entre raid, course d’orien­ta­tion, en­du­ro ou ba­lade loi­sir, les dif­fé­rents ta­bleaux vous per­met­tront d’af­fi­ner votre choix, qui fi­ni­ra cer­tai­ne­ment par se faire en fonc­tion de votre bud­get. Parce que s’il y a bien un do­maine dans le­quel ces pro­duits dif­fèrent, c’est cer­tai­ne­ment bien ce­lui- ci. Faites votre choix !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.