Com­pa­gnie trans­at­lan­tique

Bike (France) - - Decouvrir -

Bu­reaux d'études amé­ri­cains et centre lo­gis­tique en Al­le­magne, voi­là un bel exemple de coo­pé­ra­tion in­ter­na­tio­nale. Mais Jim Felt est ca­li­for­nien avant tout. Le coeur de la marque reste donc à Los An­geles. C'est là que se per­pé­tue une tra­di­tion d'ex­cel­lence et d'in­no­va­tion is­sue du mo­to­cross et dé­ve­lop­pée en tri­ath­lon, en route et en VTT de­puis plus de quinze ans…

Si­tués à Ir­vine, ville nouvelle construite à proxi­mi­té de Los An­geles, les lo­caux de Felt sont im­po­sants. Sur le par­king sont ali­gnées des Au­di mu­nies de porte- vé­los. Dans le hall d'en­trée, maillots de cham­pions et vé­los de tri­ath­lon en car­bone rap­pellent le pas­sé spor­tif de la marque. Doug Mar­tin, le di­rec­teur mar­ke­ting et spor­tif de la so­cié­té, com­mence la vi­site par un bref rap­pel his­to­rique. Jim Felt a dé­bu­té sa car­rière pro­fes­sion­nelle comme mé­ca­no pour les pi­lotes de mo­to­cross des an­nées 1980. Ce n'est donc peut- être pas un ha­sard si les lo­caux ac­tuels de la so­cié­té se si­tuent à quelques cen­taines de mètres de ceux de Ka­wa­sa­ki et du team Mons­ter Ener­gy ! À la de­mande d'une star du cross de l'époque, le lé­gen­daire John­ny O'Ma­ra, Jim réa­lise un jour un cadre de vé­lo de tri­ath­lon. Avec, le pi­lote mo­to rem­porte un tri­ath­lon au nord de Los An­geles, à Bars­tow. Dès lors, Jim n'a de cesse de construire d'autres cadres, à me­sure que les com­mandes af­fluent. Per­fec­tion­niste, Jim Felt passe le plus clair de son temps à étu­dier les moyens de rendre ses cadres plus lé­gers et per­for­mants, sans se pré­oc­cu­per réel­le­ment du cô­té bu­si­ness. La jeune marque Eas­ton l'em­bauche alors, lui four­nis­sant le matériel et pro­fi­tant de son ex­pé­rience. Ses cadres faits sur me­sure sont à cette époque ré­pu­tés aus­si bien en route qu'en VTT. En 1994, Jim lance sa propre marque, Felt, en partenariat avec Ans­wer Pro­ducts. Du­rant sept an­nées, il conti­nue à dé­ve­lop­per ses technologies de pointe pour les cadres des­ti­nés à la com­pé­ti­tion de haut ni­veau. C'est fi­na­le­ment la ren­contre avec l'Amé­ri­cain Bill Dueh­ring et l'Al­le­mand Mi­chael Müll­mann qui in­cite Jim à en­vi­sa­ger une ex­pan­sion de sa so­cié­té. En 2001, Felt de­vient en­fin une marque de vé­los, et non plus seu­le­ment un fa­bri­cant de cadres.

Marque mul­ti­po

laire

Au­jourd'hui, Jim vit en Ca­li­for­nie du Nord, pro­fi­tant de son temps libre pour pê­cher et chas­ser. Bill est de­ve­nu pré­sident de Felt et as­sure dé­ve­lop­pe­ment des pro­duits et mar­ke­ting, tan­dis que Mi­chael gère la lo­gis­tique des im­ports eu­ro­péens de­puis l'Al­le­magne. De­ve­nue un sym­bole de la mon­dia­li­sa­tion, Felt est donc une marque dé­lo­ca­li­sée au sens large du terme : ser­vice des ventes à New York, dis­tri­bu­tion dans l'On­ta­rio, re­cherche, dé­ve­lop­pe­ment et mar­ke­ting en Ca­li­for­nie, fa­bri­ca­tion en Asie… Les res­pon­sables des dif­fé­rents sec­teurs sont de vrais voya­geurs et des ha­bi­tués du dé­ca­lage ho­raire ! Brian Dar­ney, le res­pon­sable mar­ke­ting de Felt, convient que la dif­fi­cul­té ma­jeure que ren­contre la marque au­jourd'hui est bien de com­mu­ni­quer à l'in­ter­na­tio­nal. Les at­tentes des consom­ma­teurs sont dif­fé­rentes d'un pays à l'autre et trou­ver une stra­té­gie glo­bale re­lève du vé­ri­table casse- tête. Spé­cia­li­sée dans le haut de gamme, Felt ne peut par exemple pas com­mu­ni­quer sur des cri­tères trop tech­niques aux USA, alors que ce­la cor­res­pond par­fai­te­ment aux at­tentes des clients fran­çais. Pour s'en sor­tir, Brian peut comp­ter sur une équipe de pho­to­graphes, de vi­déastes et de gra­phistes qui réa­lisent tous les vi­suels de­puis la Ca­li­for­nie. Un coût éle­vé pour Felt, mais une né­ces­si­té pour conser­ver un peu de vi­si­bi­li­té face aux ogres que sont Spe­cia­li­zed ou Trek… Les pro­chaines cam­pagnes se­ront plus “édu­ca­tives”, pour af­fir­mer le sta­tut de marque amé­ri­caine de Felt, car beau­coup d'Eu­ro­péens la croient al­le­mande…

pôle d'in­gé­nieurs

Or, toute l'in­gé­nie­rie est made

in Ca­li­for­nia. Par­mi les soixante em­ployés du site, on trouve sept in­gé­nieurs re­grou­pés dans une seule grande pièce en­com­brée d'élé­ments épars et d'or­di­na­teurs. Cette pro­mis­cui­té ne gêne pas Bob Thom­son : « Cha­cun a ses spé­cia­li­tés, mais c'est comme une grande fa­mille ici ; le fait de tra­vailler

Pre­mier cadre et pre­mière vic­toire, Jim Felt aban­donne le mo­to­cross pour le vé­lo.

Pré­sident de Felt, Bill Dueh­ring, gère une com­pa­gnie im­pli­quée en com­pé­ti­tion et se dé­ve­lop­pant à l’in­ter­na­tio­nal, en re­la­tion avec son as­so­cié Mi­chael Müll­mann, ba­sé en Al­le­magne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.