Il y a un dé­but à tout…

Bike (France) - - Edito - Pas­cal Louis, ré­dac­teur en chef

Et la pre­mière fois condi­tionne évi­dem­ment toutes les ex­pé­riences fu­tures. À ce mo­ment du texte, nous pen­sons tous, du moins une bonne par­tie d’entre nous, à la même chose, mais ce n’est pas là que je veux en ve­nir, soyez ras­su­rés (ou pas !). Non, une pre­mière fois en VTT peut être le mo­ment qui fait que l’on de­vien­dra ac­cro à la pra­tique ou ce­lui qui fait que l’on ne re­met­tra plus ja­mais les fesses sur une selle. On parle ici de vrai VTT, ce­lui avec des cailloux, des ra­cines, des des­centes. Ce­lui où l’on s’es­souffle parce que ça monte et qu’il faut ap­puyer fort sur les pé­dales ! Le no­vice pos­sède alors les bases mi­ni­mums du vé­lo, équi­libre et pé­da­lage. Mais la pra­tique du VTT né­ces­site quelques atouts sup­plé­men­taires. L’in­dus­trie du cycle l’a bien com­pris et pro­pose des pro­duits adap­tés. Adap­tés au ni­veau du ta­rif, parce que quand on dé­bute, on ne sait pas com­bien de temps ce­la va du­rer ! Qui ne connaît pas une seule per­sonne qui s’est ins­crite à l’an­née dans une salle de sport pour ne plus ja­mais y re­mettre les pieds après 2 séances ? ! Alors for­cé­ment, le prix, ça compte ! Des vé­los pas chers, ça se trouve, et fa­ci­le­ment même, dans le pre­mier su­per­mar­ché ve­nu. Mais si vous vou­lez vous don­ner une chance d’ai­mer le VTT, pas­sez votre che­min, fuyez même ! Il faut du mé­tier pour sor­tir un vé­lo, d’au­tant plus pour faire un vé­lo pour les dé­bu­tants. Or­bea l’a com­pris avec le MX, es­sayé en page 48 de ce nu­mé­ro. Un vé­lo stable, ras­su­rant, fa­cile à

maî­tri­ser. Si­mon An­dré, res­pon­sable mar­ke­ting de la marque mais aus­si pi­lote émé­rite et an­cien tes­teur chez Bike (l’un ne va pas sans l’autre, bien sûr !) me di­sait : « La prise d’in­for­ma­tion, l’ob­ser­va­tion et l’as­si­mi­la­tion des élé­ments ex­té­rieurs pour ré­agir en consé­quence sont beau­coup plus lentes chez un dé­bu­tant. Il faut donc adap­ter les pro­duits, asep­ti­ser un peu les cadres, mon­ter des grandes roues, pour pro­duire des vé­los qui

vont per­mettre de se faire la main gen­ti­ment. » Et comme il a rai­son ! Voi­ci sû­re­ment le meilleur moyen de se don­ner une chance de faire de sa pre­mière expérience en VTT une réus­site. Réus­site qui per­met­tra en­suite d’évo­luer vers un autre pro­duit, un peu plus « spor­tif », qui de­man­de­ra un peu plus de tech­nique, ac­quise en sé­cu­ri­té sur un pre­mier vé­lo « fa­cile ». Le Trek X-Ca­li­ber de notre dos­sier pra­tique en est un très bon exemple (es­sayé aus­si dans notre nu­mé­ro 142). Et puis ce n’est pas for­cé­ment parce que le pro­ces­sus d’ap­pren­tis­sage est ter­mi­né (est-ce qu’il l’est vrai­ment un jour ?) que l’on doit in­ves­tir des mil­liers d’eu­ros dans un vé­lo pour se faire plai­sir. Notre match trail à 1 500 eu­ros, B’Twin ver­sus Ca­nyon, en té­moigne ! Notre Vince « pose- ja­mais- les- roues- par- terre » , rom­pu au ma­tos car­bone mon­té sur 200 mm de sus­pen­sions, a pris bien du plai­sir sur ces en­trées de gamme. Com­bien d’entre vous li­ront, avec ce nu­mé­ro de Bike, un ma­ga­zine VTT pour la pre­mière fois ? Pre­nez le temps, faites-vous plai­sir, ne grillez pas les étapes !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.