Vi­site Spé­cia­li­tés TA

« Trac­tion Avant », voi­ci ce que si­gni­fie le « TA » de Spé­cia­li­tés TA. Spe­cia­li­zed, l’in­con­tour­nable marque amé­ri­caine ti­re­rait même son nom de l’em­blé­ma­tique marque fran­çaise ! Tra­ver­sant tran­quille­ment les gé­né­ra­tions sans faire de bruit, l’en­seigne rec

Bike (France) - - Sommaire -

Pe­tit chèche au­tour du cou, mine bron­zée, c’est Ka­rim Amour qui, de bon ma­tin, nous ac­cueille pour cette vi­site. Le pi­lote fran­çais, qui conti­nue de trus­ter les po­diums en ca­té­go­rie Mas­ter sur les EWS, est sur­tout fort d’une longue ex­pé­rience dans le mi­lieu du VTT. « C’est moi qui suis al­lé voir la marque, c’était pen­dant le Roc d’Azur. J’avais be­soin d’un pla­teau ovale et je ne trou­vais pas ce que je vou­lais. Le mo­dèle route de Spé­cia­li­tés T.A me plai­sait et je leur ai pro­po­sé de dé­ve­lop­per, pour le team VTT, un pla­teau comme ce­lui-ci. » La ré­ponse ne s’est pas fait at­tendre, la di­rec­tion de la marque don­nait carte blanche au pi­lote fran­çais après lui avoir pré­sen­té les in­gé­nieurs dé­sor­mais à son écoute pour dé­ve­lop­per le pla­teau le plus per­for­mant pos­sible. L’opé­ra­tion est dou­ble­ment bonne pour la marque fran­çaise. En plus de bé­né­fi­cier de l’ex­per­tise d’un team pro pour dé­ve­lop­per un pro­duit qui se­ra en­suite com­mer­cia­li­sé pour le grand pu­blic, Spé­cia­li­tés T.A donne un coup de jeune à son image en liant son nom à une dis­ci­pline qui a le vent en poupe. La marque, sou­vent ju­gée un peu vieillotte, a trou­vé là une stra­té­gie de com­mu­ni­ca­tion simple, mais d’une ef­fi­ca­ci­té re­dou­table.

Non-cir­cu­laire

L’idée du pro­duit n’est pas nou­velle, Bio­pace avait dé­jà pris place avec sur le mar­ché au dé­but des an­nées 90. Si l’idée était bonne mé­ca­ni­que­ment, le pla­ce­ment de la ma­ni­velle dans un mau­vais axe tua

as­sez vite le concept, alors lo­gi­que­ment ju­gé comme peu per­for­mant. Avec un axe pla­cé dif­fé­rem­ment, Ka­rim n’a au­cune hé­si­ta­tion sur le suc­cès fu­tur du pro­duit : « Le VTT a sou­vent été pré­cur­seur dans les nou­velles tech­no­lo­gies. Et comme les for­mats de roue ont ré­vo­lu­tion­né le mi­lieu il y a quelques an­nées en pas­sant d’abord du 26 au 29, puis au 27,5 ou au 27,5+, le pé­da­lier ovale pour­rait être un énorme chan­ge­ment. » Ex­pé­ri­men­té des cir­cuits, Ka­rim ne sort pas cette af­fir­ma­tion de sous le sa­bot d’un che­val, il ex­plique : « Dans le mi­lieu pro, où on cherche la per­for­mance maxi­male, le pla­teau ovale est très uti­li­sé. Il amé­liore clai­re­ment les per­for­mances, le confort de pé­da­lage et aus­si, in­di­rec­te­ment, la ré­cu­pé­ra­tion. Mais les spor­tifs de haut ni­veau ont ce­ci de com­mun que lors­qu’ils trouvent un truc qui marche, ils ont ten­dance à le gar­der pour eux ! » Moins égoïste, le pi­lote BH dé­ve­loppe donc ce pro­duit pour lui et son team mais en­vi­sage

sur­tout d’en faire pro­fi­ter le plus grand nombre, pro ou pas. Le pro­duit est plu­tôt sé­dui­sant, pas rond, pas ovale, mais « pa­ta­toïde » , comme le dé­crit Gé­rard Blot, pa­tron de la marque fran­çaise. Ka­rim an­nonce qu’en plus de ga­gner quelques dixièmes lors des spé­ciales, no­tam­ment grâce à des re­lances beau­coup plus ef­fi­caces, ce pla­teau « non­cir­cu­laire » per­met de mieux ré­cu­pé­rer pen­dant les liai­sons en contrai­gnant beau­coup moins la chaîne mus­cu­laire. Le pi­lote BH ajoute : « Beau­coup de mo­dèles non-cir­cu­laires existent ou ont exis­té, ce mo­dèle Spé­cia­li­tés TA est une sorte de fi­na­li­té, le mo­dèle ul­time, en­fin ef­fi­cace à 100 %. » Bé­né­fi­cier des ser­vices d’un pi­lote et même d’un team com­plet pour dé­ve­lop­per un pro­duit per­met aus­si d’op­ti­mi­ser l’in­gé­nie­rie jusque dans les moindres dé­tails. Puisque l’en­du­ro est une dis­ci­pline exi­geante pour le ma­té­riel, il faut le ren­for­cer au maxi­mum. Ici, la pra­tique quo­ti­dienne du ter­rain per­met aux spor­tifs de pro­po­ser des so­lu­tions ef­fi­caces aux in­gé­nieurs. C’est ain­si qu’est né un pe­tit plus comme le « en­du­ro bow », un ren­fort pla­cé der­rière le pla­teau pour évi­ter sa casse en cas de chute.

Col­la­bo­ra­tion

Sou­vent, R&D rime avec dé­lai, mais pas pour la concep­tion de ce pla­teau One DM Ova­lu­tion. « Nous avons com­men­cé notre col­la­bo­ra­tion en jan­vier pour dé­ve­lop­per le pro­duit et dé­but mars, je l’avais dé­jà, 3 se­maines avant de par­tir pour les pre­mières manches en Amé­rique du Sud » , ex­plique Ka­rim. Une belle per­for­mance tech­nique et d’in­gé­nie­rie, réa­li­sée grâce au sa­voir- faire d’une marque et aux re­tours d’un pi­lote ex­pé­ri­men­té, voi­ci la re­cette la plus ef­fi­cace pour être en­core pré­sente de longues an­nées dans le mi­lieu du vé­lo, avec peut-être un jour, pour­quoi pas ? le re­tour de la trac­tion avant !

1. Avec un tel pla­teau, Ka­rim de­vrait pou­voir se faire les cuisses ! 2. Les ate­liers de Spé­cia­li­tés T.A sont une suc­ces­sion de ma­chi­ne­sou­tils et de tours à com­mande nu­mé­rique. 3. Gé­rard Blot, pa­tron de la marque, est éga­le­ment à l’ori­gine du re­nou­veau de l’en­seigne fran­çaise. 4. Voi­ci les moules qui servent de bases à la créa­tion des mo­dèles.

2

1. Un énorme bloc d’alu pré­per­cé sert de sup­port lors du tra­vail de fa­çon­nage des pla­teaux. 2. le taillage des dents des pla­teaux dans un bloc d’alu­mi­nium né­ces­site un re­froi­dis­se­ment per­ma­nent par eau. 1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.