On Da­vids Hu­go

L’his­toire avait fait le buzz lors du der­nier Eu­ro­bike : des officiers des douanes se sont pré­sen­tés sur le stand Xec­con, un fa­bri­cant chi­nois, afin de re­ti­rer les éclai­rages pré­sen­tés sur son stand ! Mo­tif ? Une in­jonc­tion de Knog pour contre­fa­çon. Le PD

Bike (France) - - Coup De Gueule -

«Au- de­là du pré­ju­dice éco­no­mique, c’est sur­tout la pro­prié­té in­dus­trielle que sou­haite pré­ser­ver le PDG de Knog, comme ce der­nier le pré­ci­sait dans un com­mu­ni­qué fai­sant suite à ce raid des douanes: « Sans in­ci­ta­tion à l’in­no­va­tion, l’in­dus­trie se­ra ré­duite au plus pe­tit dé­no­mi­na­teur com­mun pour chaque ca­té­go­rie de pro­duit. » Pour Bike, il re­vient en dé­tail sur les te­nants et les abou­tis­sants de cette his­toire : « Comme d’autres, nous sou­hai­tons ti­rer le mar­ché vers le haut et ce genre de pra­tiques va rendre tout ce­ci in­in­té­res­sant. Nous sommes co­piés parce que nous in­no­vons. Co­pier des éclai­rages n’est pas com­pli­qué, pour­tant, nos coûts de R&D sont bel et bien réels. Les pro­duits Knog comptent par­mi les plus co­piés dans l’in­dus­trie du vé­lo. Au tout dé­but, nous n’avions pas les moyens de pro­té­ger cor­rec­te­ment notre pro­prié­té in­tel­lec­tuelle. C’est pour ce­la que vous pou­vez trou­ver des co­pies – bien que de qua­li­té in­fé­rieure – de nos tout pre­miers éclai­rages : les Frog, Beetle et Boo­mer de Knog (pho­tos ci-des­sus) . Ces pe­tits éclai­rages se re­trouvent chez tout le monde, Dé­cath­lon, Go Sport ou ailleurs. Nous sommes les pre­miers à avoir in­tro­duit le si­li­cone dans les éclai­rages vé­lo et, main­te­nant, ce ma­té­riau est de­ve­nu in­con­tour­nable pour cette in­dus­trie. Mais nous n’avions pas alors suf­fi­sam­ment pro­té­gé ce pro­duit par des bre­vets, ce qui n’est pas le cas pour cette nou­velle his­toire. Nous dé­po­sons des bre­vets et des en­re­gis­tre­ments sur le de­si­gn de nos pro­duits, mais il n’est pas simple de tout pro­té­ger, d’être cer­tains qu’il ne reste pas une faille quelque part. Un bre­vet ne peut pas être dé­po­sé pour le monde en­tier, il doit l’être pour chaque ter­ri­toire, et il faut payer à chaque fois, pour chaque zone, le coût est très im­por­tant. Xec­con a dé­ci­dé de sim­ple­ment co­pier la gamme d’éclai­rages à suc­cès de Knog – les Blin­der MOB. Et en plus d’avoir dé­ve­lop­pé des éclai­rages avec une res­sem­blance fla­grante, ils ont éga­le­ment en­voyé un mai­ling à l’en­semble des dis­tri­bu­teurs de Knog en leur pro­po­sant cette nou­velle gamme ! L’in­dus­trie du vé­lo est un tout pe­tit monde, vous pou­vez dif­fi­ci­le­ment ca­cher vos ac­ti­vi­tés. Nos dis­tri­bu­teurs nous ont ain­si im­mé­dia­te­ment aler­tés. Six mois avant l’Eu­ro­bike, nous leur avions dé­jà en­voyé une lettre de mise en de­meure, leur de­man­dant de re­ti­rer ces pro­duits du mar­ché, mais ils ont igno­ré nos de­mandes et mises en garde. Ils ont pré­tex­té que l’élec­tro­nique à l’in­té­rieur était dif­fé­rente, sauf que notre bre­vet était jus­te­ment dé­po­sé sur le de­si­gn du pro­duit. L’ex­po­si­tion de ces pro­duits du­rant l’Eu­ro­bike a été l’oc­ca­sion de les faire re­ti­rer “lé­ga­le­ment” du mar­ché. Ça ne nous amuse pas, ce n’est pas évident de faire ce genre de chose et de créer cette si­tua­tion, mais c’est une obli­ga­tion éco­no­mique pour nous, ain­si que pour pro­té­ger notre pro­prié­té in­dus­trielle. Il faut mon­trer l’exemple, on ne peut pas co­pier en toute im­pu­ni­té. C’est aus­si aux dis­tri­bu­teurs d’être vi­gi­lants et de ne pas ache­ter de la contre­fa­çon. En pa­ral­lèle du raid me­né sur l’Eu­ro­bike, une lettre de mise en de­meure a été en­voyée à Moore Large, le dis­tri­bu­teur an­glais de Xec­con. Il faut sa­voir que Moore Large était le dis­tri­bu­teur de Knog jus­qu’en avril der­nier, un par­te­na­riat de 11 an­nées. Nous sommes prêts à re­nou­ve­ler cette ac­tion au­près de qui­conque en­frein­drait les en­re­gis­tre­ments dé­po­sés par Knog sur le de­si­gn de ses pro­duits. Le mes­sage à re­te­nir est simple : “Plus de contre­fa­çons = moins d’in­no­va­tions = des pro­duits de moindre qua­li­té.” »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.