Sai­son 6. À l’ins­tar d’une bonne sé­rie, l’ar­ri­vée d’une nou­velle sai­son de Mous­tache est tou­jours un évé­ne­ment dans le do­maine du VTTAE. La « pe­tite marque vos­gienne » d’il y a quelques an­nées est au­jourd’hui une ré­fé­rence in­con­tour­nable. Le sy­nop­sis de c

Bike (France) - - News -

Le cham­bou­le­ment est donc to­tal pour Mous­tache en 2017. Exit la dif­fé­ren­cia­tion sys­té­ma­tique de tailles de roues 29/27,5’’, ar­ri­vée du car­bone sur le haut de gamme et une belle réus­site tech­no­lo­gique d’in­té­gra­tion de bat­te­rie (concept Hid­den Po­wer). Ces pro­cé­dés se re­trouvent sur les nou­veaux hard­tails (Off), ain­si que sur les tout­sus­pen­dus en 140 ( Trail) et 160 mm (Race). L’in­té­gra­tion au­ra été l’un des plus gros chan­tiers, un tra­vail de longue ha­leine com­men­cé il y a 2 ans dé­jà. Em­ma­nuel An­to­not, co-fon­da­teur de la marque, ex­plique qu’il au­ra été né­ces­saire de dé­ve­lop­per un nou­veau pro­cé­dé de fa­bri­ca­tion pour per­mettre d’hy­dro­for­mer un tube aus­si gros. Au fi­nal, et avec un in­ves­tis­se­ment to­tal des par­te­naires de la marque, la bat­te­rie Bosch trouve place dans ce tube oblique, lui-même re­lié au tube de selle qui in­tègre l’amor­tis­seur. Cette per­for­mance tech­nique ap­porte une es­thé­tique par­faite, fluide et ra­cée, mais pas que. Car avec un mo­teur lé­gè­re­ment in­cli­né, un en­semble biel­lette/ amor­tis­seur plus bas, le centre de gra­vi­té s’abaisse pour amé­lio­rer en­core le plai­sir au gui­don. Si le tra­vail sur l’hy­dro­for­mage de l’alu a tout sim­ple­ment été énorme, il en va de même pour le dé­ve­lop­pe­ment du châs­sis en car­bone, nou­veau chez Mous­tache. Ici, c’est un tra­vail sur l’épais­seur, avec un contrôle de l’in­té­rieur et l’ex­té­rieur du tube, qui au­ra re­te­nu l’at­ten­tion des in­gé­nieurs. Au fi­nal, le nom re­flète l’iden­ti­té de ces mo­dèles Trail 9 et Ul­ti­mate, qui re­çoivent le pré­cieux ma­té­riau : Just Car­bon. Ma­nu de pré­ci­ser : « Pas utile de par­ler de ri­gi­di­té sup­plé­men­taire, des 900 grammes per­dus sur ce tri­angle avant (l’ar­rière reste en alu), on pré­fère dire “Just Car­bon”, parce qu’au fi­nal, ce qui im­porte, c’est le plai­sir de pi­lo­tage. » Avec cette nou­velle sai­son, Mous­tache laisse même de cô­té ce qui avait par­ti­ci­pé à créer son iden­ti­té : les roues dif­fé­ren­ciées avant/ar­rière en 29 et 27,5’’. Le nou­veau ve­nu (même si les 27/9 res­tent en par­tie au ca­ta­logue), c’est le 27,5+. Une so­lu­tion ef­fi­cace et in­con­tour­nable sur les VTTAE que les Mous­tache boys ont dé­ci­dé d’in­té­grer. L’une des mo­ti­va­tions de ce chan­ge­ment a été de trou­ver le pneu idéal pour ce for­mat : le Maxxis Re­con 2.8, par­fait sur tous les ter­rains, secs ou hu­mides. Et les fo­rêts vos­giennes au­ront été un juge de paix in­trai­table pour abou­tir à cette conclu­sion ! Après avoir dé­jà pro­po­sé une tige de selle mai­son, li­mi­tant au maxi­mum les frot­te­ments pour un confort et une ef­fi­ca­ci­té d’uti­li­sa­tion op­ti­mum, la marque pro­pose aus­si dé­sor­mais des ma­ni­velles « made by Mous­tache » , évi­dées à l’ex­té­rieur mais pleines à l’in­té­rieur, avec pour ob­jec­tif prin­ci­pal d’of­frir un maxi­mum de ro­bus­tesse. La trans­mis­sion passe en 11/46, un éta­ge­ment idéal pour la pra­tique dixit Em­ma­nuel An­to­not, qui pri­vi­lé­gie cette so­lu­tion au nou­veau Sram EX1, même si la marque amé­ri­caine conti­nue d’équi­per le parc Mous­tache. Der­nier dé­tail, mais c’est bien là que se fait la dif­fé­rence entre les très bons et les cham­pions, un nou­veau guide- chaîne pla­cé plus proche de l’axe du mo­teur, ren­dant qua­si im­pos­sible le dé­raille­ment.

La gamme

Nou­velle sai­son, nou­veaux per­son­nages. On re­trouve à l’af­fiche :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.