Ge­nouillères Race Face Khy­ber Knee

79 eu­ros

Bike (France) - - Test Produit - Par Élo­die Lan­telme

L. Pro­tec­tion . Ou­ver­ture in­té­grale . Ne des­cendent pas . Ro­bustes . Ta­rif pla­cé as­sée d’em­prun­ter les Khy­ber homme de ma moi­tié (pour être plus exacte, c’est lui que ça pous­sait à bout, quand il les re­trou­vait dé­jà sa­lies… voire quand il les re­trou­vait tout court !), j’ai cra­qué pour la ver­sion femmes de ces ge­nouillères si­gnées Race Face. Vingt ans que la firme de Van­cou­ver tra­vaille à sor­tir des pro­duits qu’elle éprouve sur le my­thique North Shore ca­na­dien ! Des pro­tec­tions conçues par et pour des gens qui roulent… et tombent, et ça se sent ! Mais n’al­lons pas trop vite, car pre­mière sur­prise à peine le car­ton dé­bal­lé : ça taille pe­tit (ou alors j’ai des jambes plus grosses que l’idée que je m’en fais, c’est en­vi­sa­geable aus­si). Alors que le M mas­cu­lin m’était un peu grand, le même M en mo­dèle femme est trop juste : je scratche à peine la patte Vel­cro su­pé­rieure, sans par­ler de celle du bas ! Un pe­tit al­ler­re­tour chez Tribe Sport Group, qui dis­tri­bue Race Face en France, et voi­là du L à la mai­son. Mieux, mais il n’y a mal­gré tout pas grand rab cô­té at­taches avec mes 41 cm de tour de cuisse et 32 cm de tour de mol­let pour ces 3 pe­tites pattes si pré­cieuses à l’ajus­te­ment et au main­tien de l’en­semble. En­fin… ça va le faire, mais n’hé­si­tez pas à voir un peu grand (ça taille jus­qu’au XL) ! Ce qui le fait sur­tout, c’est que les Khy­ber Knee s’ouvrent in­té­gra­le­ment. Pas be­soin d’ôter ses chaus­sures pour les en­fi­ler. Pour les ajus­ter, le sys­tème se fait en 2 temps : d’abord on scratche les 3 pe­tites pattes puis on serre avec les 2 bandes élas­ti­quées en haut et en bas mu­nies de Vel­cro. Une fixa­tion op­ti­male.

Du cos­taud ul­tra bien conçu

Même dans des sor­ties all-mountain à la de­mi-jour­née, avec du pé­da­lage, ou dans les chutes, les ge­nouillères ne bougent pas. Il faut sim­ple­ment bien veiller à pla­cer cor­rec­te­ment les pre­miers scratchs, sur­tout la patte cen­trale, sans quoi les bords qui dé­passent frottent contre la peau. Ça pique et ça peut fi­nir par ir­ri­ter. Dans les grosses cha­leurs de l’été, le man­chon néo­prène, même ven­ti­lé, peut te­nir un peu chaud et une coque en D3O au­rait sans doute gom­mé cette im­pres­sion de coque ri­gide as­sez im­po­sante ( les mo­dèles hommes en sont pour­vus). A contra­rio, on en a ap­pré­cié le cô­té ras­su­rant. On se sent vrai­ment so­lide, pro­té­gé… et on l’est. Les ge­noux res­sortent in­demnes de ces 4 mois de rou­lage en en­du­ro/ all-mountain (En­du­ro Girls, Roc des Alpes, Pass’Portes, randos di­verses, sor­ties en­du­ro…) pas exempts de chutes ! Et on a aus­si bien ap­pré­cié les 4 pads de ren­fort mousse de part et d’autre de la coque. In­tel­li­gem­ment dis­po­sés à l’in­té­rieur, ils évitent les bleus liés aux chocs sur le cadre, tan­dis que ceux à l’ex­té­rieur servent en cas de po­ser de ge­nou im­promp­tu sur les ra­cines ou les ro­chers. Ce qui res­sort in­demne éga­le­ment, c’est la ge­nouillère ! Elle est en­core comme neuve, même après une sai­son et plus d’une di­zaine de cycles de la­vages en ma­chine (at­ten­tion de bien choi­sir un pro­gramme de la­vage à froid, car après un pre­mier cycle à 30 °C, le maillage « toile d’arai­gnée » qui en­toure la coque est res­sor­ti tout blanc… mais pas d’in­quié­tude, l’en­semble est re­ve­nu im­pec­cable en­suite). Alors pour ré­su­mer, avec ces Khy­ber femmes, Race Face dé­montre une nou­velle fois son sa­voir-faire et offre une pro­tec­tion éle­vée par­faite, confor­table (pas une seule ir­ri­ta­tion, à condi­tion, en­core une fois, de bien ajus­ter les 3 pattes de ser­rage), as­tu­cieuse, et du­rable. Donc vi­ve­ment que se pour­suive ! . As­sez im­po­santes . Un peu chaudes

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.