Pro L’oeilL’oeilde de la la pro

Bike (France) - - Nouveautés -

cham­pionne du Leigh Do­no­van, et am­bas­sa­drice Liv monde de DH 1995, t du Hail dé­ve­lop­pe­men à l’ori­gine du

« Des trails agres­sifs jus­qu’aux bike-parks, le Hail couvre beau­coup de pra­tiques. Pour son dé­ve­lop­pe­ment, qui a pris 2 ans, je suis par­tie de mon ex­pé­rience en ma­tière d’adap­ta­tion pro­duit – vé­lo comme sus­pen­sions – de­puis mes dé­buts en 1992, et nous avons adap­té les choix pour al­ler vers plus de consen­sus. Donc, oui, ce vé­lo, c’est moi. Je ne suis pas une pi­lote de cross- country, mais j’aime pé­da­ler en all-moun­tain pen­dant 2-3 heures et pour le Hail, on a rou­lé près de 50 % en trail/ all-moun­tain avec. C’est pour ça que je te­nais à la fourche 130-160 mm ajus­table : di­mi­nuer le dé­bat­te­ment dans les mon­tées me fa­ci­lite la vie, je grimpe mieux. On a aus­si fait la chasse au poids, grâce au Maes­tro, au Trun­nion, à l’uti­li­sa­tion du car­bone, qui est une pre­mière pour nos Liv. Au fi­nal, on se croi­rait presque sur un hard­tail. Mais dans les des­centes en­ga­gées et sur les bike-parks, on se sent en sé­cu­ri­té. Je n’ai pas choi­si le pneu Plus, car ça rogne trop sur la vi­vaci­té, l’agi­li­té, la ré­ac­ti­vi­té. La sta­bi­li­té confé­rée par le Boost suf­fit. Pour la vi­déo de lan­ce­ment, en juillet, à Whist­ler, j’ai rou­lé des pistes de DH, comme la Double Black Dia­mond, que je n’avais pas des­cen­dues de­puis 15 ans, ça m’ef­frayait, mais le Hail a ren­du ça fa­cile, il m’a ren­due meilleure. Et alors qu’avant, je de­vais prendre 2 vé­los pour rou­ler là-bas chaque été (1 pour les sor­ties de 2-3 heures sur les sen­tiers et 1 pour le bike-park), au­jourd’hui, je ne prends plus que le Hail. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.