Scott E-Ge­nius 710 Plus

22,3 kg - 5 299 eu­ros (Me­sures Bike sans pé­dales en taille M)

Bike (France) - - Tceosmtparatif -

Le E-Ge­nius 710 Plus dis­pose d’une fourche Fox en 34 de dia­mètre et de pneus plus en sec­tion 2.8, ce qui consti­tue un très bon com­pro­mis de lé­gè­re­té et de ca­pa­ci­té à en­cais­ser les chocs. Le E-Ge­nius est l’un des plus lé­gers de nos sept vé­los. On est tou­jours en pré­sence d’un sys­tème d’as­sis­tance Bosch CX Per­for­mance et d’une console Pu­rion. Avec un pi­gnon en 14 et une cas­sette en 11-46 dents, le dé­ve­lop­pe­ment de ce Scott E- Ge­nius pa­raît plu­tôt bien adap­té pour s’en­voyer du raide. Ce mo­dèle offre plus un pro­fil All Moun­tain qu’en­du­ro avec un dé­bat­te­ment en 150, mais les pneus plus contri­buent à amé­lio­rer sa ca­pa­ci­té à être per­for­mant dans le tech­nique. Sur­tout que ses Maxxis sont de loin les meilleures gommes à grosses sec­tions de ce pa­nel. Ils ap­portent le moel­leux et le confort re­cher­chés dans ce type d’op­tion, mais éga­le­ment le grip en toutes cir­cons­tances et la pré­ci­sion qui fait dé­faut sur les autres vé­los « en plus » de ce test. On re­trouve comme sur les mo­dèles mus­cu­laires de la gamme Scott le sys­tème Twin Loc qui per­met, au gui­don grâce à une com­mande dé­por­tée, de blo­quer fourche et amor­tis­seur. On ne l’uti­lise fi­na­le­ment pas beau­coup, puis­qu’il n’y a que sur la route que l’on peut être ame­né à blo­quer les sus­pen­sions avec un VAE. Il au­rait peut-être été pré­fé­rable de ne pas mon­ter ce sys­tème et de pro­po­ser ce vé­lo à 100 ou 200 moins cher. Bien que la struc­ture de ces Maxxis ne semble pas for­cé­ment des plus adap­tées à la boue, sur les ra­cines, le grip est vrai­ment in­croyable. Le gui­don en 760 mm passe bien entre les arbres tout en ap­por­tant suf­fi­sam­ment de sta­bi­li­té. La fourche plus pe­tite en 34 de­mande à être ré­glée un peu dure si l’on veut at­ta­quer dans du raide. Mais une fois au point et com­bi­née aux pneus plus larges, on re­trouve fi­na­le­ment un bon com­por­te­ment en spé­ciale. Les freins en 200 mm à l’avant et à l’ar­rière offrent le mor­dant, la puis­sance et donc les per­for­mances né­ces­saires en toutes cir­cons­tances. La tige de selle té­les­co­pique et ses 150 mm de dé­bat­te­ments est très ap­pré­ciable dans le tech­nique. Le mo­teur, un Bosch comme sur tous les autres, semble of­frir des per­for­mances un poil su­pé­rieures. Est-ce la dé­mul­ti­pli­ca­tion ou les ré­glages in­ternes ? En tout cas, il se montre plus per­for­mant dans le rou­lant et sur­tout dans le très raide. Le Scott est le seul avec le­quel le test de la pente raide a été réus­si jus­qu’en haut sans ti­rer des bords pour ré­duire l’in­cli­nai­son. Le point né­ga­tif le plus gê­nant reste la garde au sol à 245 mm, la même que sur le Cube qui conduit à ta­per le sol dans cer­taines sec­tions.

La com­bi­nai­son fourche en 34 et pneus plus offre un bon com­por­te­ment en spé­ciale

Le Scott re­groupe qua­si­ment toutes les qua­li­tés que l’on peut at­tendre d’un VT­TAE en uti­li­sa­tion spor­tive. Dom­mage, qu’il soit le plus cher.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.