ILS L’ONT ES­SAYÉ

Bike (France) - - Tceosmtparatif -

Fran­çois Vex­lard, 62 ans, 1m76/80 kg, Spe­cia­li­zed Epic FSR « Je vis à Com­piègne (60) et ma ré­si­dence se­con­daire est dans les Ara­vis (74). Je fais de moins en moins de VTT en mon­tagne parce que c’est trop dur et je me suis mis du coup à la route. Mais ce Ge­nius m’a per­mis de re­faire une ran­do que je ne fai­sais plus de­puis long­temps et je me suis ré­ga­lé. J’ai re­trou­vé mes jambes de 30 ans. J’ai ap­pré­cié de re­faire du VTT en mon­tagne et de pas­ser des sec­tions sur le vé­lo alors que je pous­sais avec le VTT clas­sique. Ce n’est pas fa­cile pour moi de ju­ger ce vé­lo étant don­né que c’était ma pre­mière ex­pé­rience en VAE. J’ai juste trou­vé que l’en­semble man­quait un peu de ma­nia­bi­li­té par rap­port à mon vé­lo mus­cu­laire. Mais le VTT élec­trique c’est mon ave­nir et c’est à 95 % po­si­tif pour moi. Je n’ai pas en­core cra­qué, mais ça ne de­vrait pas tar­der. Le bud­get me freine en­core un peu. »

Ch­ris­tian Jul­liand, 66 ans, 1m78/71 kg, Scott Ge­nius « J’ai été confron­té à l’usure des pla­quettes, j’ai dû les chan­ger pour conti­nuer à rou­ler. Les pneus étaient très usés quand j’ai ré­cu­pé­ré le vé­lo et j’avais peur de cre­ver. Mais, j’ai ap­pré­cié l’ex­pé­rience. Je me rends compte que sur des par­cours longs et exi­geants, ça per­met d’équi­li­brer les ni­veaux. En sta­tion, je connais de plus en plus de gens qui passent au VAE. J’en au­rai un l’an­née pro­chaine. Ce ne sont pas des vé­los de fai­néants, contrai­re­ment à ce que les gens pensent. »

Serge Mou­thon 62 ans, 1m75/70 kg, pas de VTT « Je ne fais pas de VTT en mon­tagne parce que c’est trop dur. Je ne pour­rais pas faire avec un vé­lo nor­mal le tour que j’ai fait avec ce Scott Ge­nius. Je me sou­viens avoir es­sayé un Mous­tache une fois et j’ai pré­fé­ré ce Scott que j’ai trou­vé bien plus confor­table, ma­niable et sur­tout sé­cu­ri­sant. Et je n’ai pas trou­vé ce vé­lo si lourd. J’ai dans mon ga­rage un vieux VTT qui doit être presque aus­si lourd et ce­lui-là, il n’a pas de mo­teur. L’au­to­no­mie est suf­fi­sante. Ça per­met dé­jà de faire de belles boucles. Ça m’a plu au point de me don­ner en­vie d’en ache­ter un, mais c’est en­core trop cher. »

Sté­phane Che­vrier, 50 ans, 1m78/72 kg Scott Spark « Je n’avais ja­mais fait de vé­lo élec­trique et j’ai été très sur­pris par la ma­nia­bi­li­té de l’en­semble et sur­tout par le confort. C’est sans doute dû aux roues +. Je ne fais plus beau­coup de VTT parce que je souffre des lom­baires et là, ça m’a re­don­né en­vie. J’en achè­te­rais bien un, mais ça reste cher. Les per­for­mances du mo­teur m’ont plu. J’ai rou­lé es­sen­tiel­le­ment en mode Eco pour être sûr de ne pas tom­ber en panne. J’avais pré­vu un grand tour avec 1 000 mètres de po­si­tif. Je me suis amu­sé à faire quelques sec­tions tria­li­santes, ça m’a rap­pe­lé quelques sen­sa­tions de la mo­to. J’en ai ba­vé tout en me fai­sant su­per plai­sir. J’ai un peu plus ga­lé­ré dans la boue. Ça glis­sait pas mal. J’ai l’im­pres­sion que les pneus plus ne sont pas avan­ta­geux dans la boue. Je ne l’ai pas trou­vé si lourd que ça. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.