De Cha­mo­nix à An­ne­cy

Bike (France) - - Randonnée -

C’est Fred­dy Por­ret, un mo­ni­teur MCF de la Giet­taz (73), qui a pen­sé à ce par­cours et c’est donc lui qui nous a gui­dés sur ce pé­riple de Cha­mo­nix à An­ne­cy. C’est en na­vette de­puis son camp de base que l’on a re­lié Cha­mo­nix pour un dé­part en VTT des Houches, quelques ki­lo­mètres avant la ca­pi­tale fran­çaise de l’al­pi­nisme. On at­taque par une bonne montée jus­qu’au som­met du Pra­rion par le GR5 du tour du mont Blanc. Le genre de grim­pette de 800 mètres de po­si­tif bien raide qui vous calme en VTT mus­cu­laire. Mais là, avec nos Mous­tache élec­triques, ça passe tout seul. L’iti­né­raire re­monte le long de la my­thique piste de ski du Kan­da­har. On dé­couvre en haut une vue in­croyable sur la chaîne du mont Blanc et un hô­tel su­perbe (Le Pra­rion 1 860)… Bref, une in­vi­ta­tion à re­ve­nir pas­ser quelques jours tran­quille là-haut ! Après quelques sel­fies de­vant le toit de l’Eu­rope, on at­taque la des­cente. D’abord dans les al­pages sur une piste 4X4 si­nueuse et sym­pa à dé­va­ler puis l’on en­fonce dans la fo­rêt dans un pe­tit single bien plus tech­nique jus­qu’à St-Ni­co­las-de-Vé­roce (74). Là, nous at­tend dé­jà le van pour un pe­tit ra­vi­taille­ment et un chan­ge­ment de bat­te­rie avant d’at­ta­quer la deuxième grosse bosse de la jour­née jus­qu’au som­met du mont d’Ar­bois. Plu­tôt que de prendre la route, on em­prunte des coupes en singles as­sez tech­niques. On doit même par­fois pous­ser le vé­lo. Le pi­lo­tage est lu­dique et ce mont Blanc qui nous re­garde en per­ma­nence ne gâche rien. Ces sec­tions un peu tria­li­santes nous obligent à ta­per pas mal dans la bat­te­rie. Je n’ai plus que deux bû­chettes d’éner­gie au mo­ment d’at­ta­quer la sec­tion bien ri­go­lote qui consiste, plu­tôt que de re­mon­ter par le che­min car­ros­sable, à em­prun­ter une piste bleue d’enduro. L’exer­cice est vrai­ment sym­pa. La pente idéale en VTTAE et les nom­breux vi­rages re­le­vés et les bosses agré­mentent vrai­ment cette montée en al­ti­tude. Ça se­rait en­core mieux en mode « Tur­bo », mais ra­pi­de­ment l’éner­gie de ma bat­te­rie ne me per­met plus de faire mu­muse. Je dois donc ré­duire le ni­veau d’as­sis­tance si je ne veux pas ter­mi­ner à pied.

Bat­te­ries vides

Je com­mence à m’in­quié­ter. Il est dé­jà 13 heures et Fred­dy ne parle ab­so­lu­ment pas de la ques­tion de man­ger. C’est un so­lide mon­ta­gnard ce Fred­dy, et quand il pé­dale, il ne s’em­bar­rasse vi­si­ble­ment pas de ce genre de dé­tail. Mais ce n’est pas mon cas. Et après une bonne des­cente bien sym­pa et tech­nique jus­qu’à Me­gève (74), on fi­nit par se po­ser Au Coeur de Me­gève, l’un des seuls pe­tits res­tos de la sta­tion qui serve en­core à cette heure avan­cée. On s’en­voie une tar­ti­flette his­toire de bien re­char­ger les bat­te­ries des bons­hommes. On en pro­fite aus­si pour chan­ger pour la deuxième fois celle des vé­los avant de re­par­tir pour la der­nière bonne as­cen­sion de la jour­née. Et ce n’est pas peu dire puisque pour la pre­mière fois, Fred­dy avoue qu’il va fal­loir gé­rer un peu l’au­to­no­mie des vé­los. Et c’est vrai que l’on va s’en sou­ve­nir de cette montée qui n’en fi­nit pas. Le pre­mier point haut, le col du Jailliet, à 1 723 mètres d’al­ti­tude, n’est qu’une pre­mière étape. Fred­dy dé­cide de ral­lon­ger un peu la boucle en nous fai­sant mon­ter à la tête du Tor­raz à 1 930 mètres. C’est long et en ef­fet, il faut gé­rer l’éner­gie de la bat­te­rie Bosch qui fond comme neige au so­leil. Mais la vue là-haut vaut en­core une fois l’ef­fort que l’on vient de four­nir. On pro­fite du point de vue que l’on n’a pas vo­lé et l’on est aus­si bien contents de re­trou­ver en­fin une pente né­ga­tive pour la suite. La pre­mière par­tie du che­min est très pen­tue avec des ra­vines et des ren­vois

« La de­vise de Fred­dy : c’est pas parce qu’il y a un mo­teur que l’on doit plus pé­da­ler. »

Entre Cha­mo­nix et An­ne­cy, on a tra­ver­sé un bon pa­quet de pe­tits vil­lages sym­pas et par­ti­cu­liè­re­ment fleu­ris à cette pé­riode de l’an­née. Notre pe­tite halte à Me­gève nous a per­mis de dé­cou­vrir cette sta­tion my­thique des sports d’hi­ver en été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.