Em­ma­nuel Bu­ron

Plus qu’un coup de gueule, le mes­sage d’Em­ma­nuel Bu­ron, en charge de la créa­tion d’un sen­tier dé­dié aux vé­té­tistes en fo­rêt de Fon­tai­ne­bleau, est aussi et avant tout un ap­pel au ras­sem­ble­ment et à l’uni­té d’ac­tion des pra­ti­quants de la fo­rêt fran­ci­lienne.

Bike (France) - - Coup De Gueule - * Bé­né­vole MBF sec­teur Fon­tai­ne­bleau

Ce­la fait main­te­nant près de deux ans que nous sommes plu­sieurs vé­té­tistes à nous im­pli­quer dans la créa­tion du pre­mier cir­cuit VTT dans la fo­rêt de Fon­tai­ne­bleau. Ce pro­jet a vu le jour suite à la pres­sion de l’as­so­cia­tion des ran­don­neurs « Les Amis de la Fo­rêt de Fon­tai­ne­bleau » (AFF) qui mi­lite pour l’in­ter­dic­tion du VTT sur les sen­tiers bleus. Il est vrai que, sur cer­taines zones, la sur­fré­quen­ta­tion et des éro­sions ponc­tuelles peuvent po­ser pro­blème. Pour apai­ser les conflits, de nom­breuses réunions de con­cer­ta­tion ont été or­ga­ni­sées par l’ONF. On no­te­ra aussi le sou­tien ac­tif de la MBF. Tout ce­la a per­mis la créa­tion d’un cir­cuit dé­dié VTT sur une zone par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible dans le sec­teur De­ne­court et Ro­cher-Cas­se­pot. Cette boucle de 8 km com­prend en­vi­ron 40 % de tra­cés nou­vel­le­ment créés par les bé­né­voles, en con­cer­ta­tion avec les gardes ONF et les AFF. Cer­tains tra­vaux plus lourds ont été gé­rés par les ou­vriers de l’ONF, tels qu’une rampe en bois ou des dal­lages en pierre pour pé­ren­ni­ser le sen­tier. C’est un cir­cuit ba­li­sé ni­veau rouge qui al­terne des por­tions lu­diques et tech­niques, dont nous sommes plu­tôt fiers. Ce­la prouve que des vé­té­tistes peuvent s’en­ga­ger et se re­trou­ver sur un pro­jet fé­dé­ra­teur. J’en pro­fite d’ailleurs pour adres­ser un grand mer­ci à tous ceux qui sont ve­nus nous ap­por­ter leur aide, no­tam­ment Les Dé­railleurs, mais aussi le VTT Ver­neuil, le club de la Ro­chette, du VCFA ou en­core du Brie Ga­ti­nais Cy­clo.

Dé­cep­tion

Mais en même temps, on ne cache pas notre dé­cep­tion sur l’im­pli­ca­tion réelle des pra­ti­quants. On au­rait en ef­fet ai­mé avoir en­core plus de par­ti­ci­pants, que ce soit de la part des clubs lo­caux ou des cy­clistes in­di­vi­duels. Ne soyons pas uni­que­ment consom­ma­teurs et com­pre­nons que, plus nous sommes nom­breux, plus nous don­ne­rons de poids à notre sou­hait de pou­voir conti­nuer à rou­ler dans la fo­rêt de Fon­tai­ne­bleau. Car ce pre­mier cir­cuit ne ré­sout pas tout. Ce n’est même d’ailleurs que le dé­but de notre en­ga­ge­ment. Nous pen­sons en ef­fet que la construc­tion de che­mins dé­diés aux VTT n’est pas à terme viable tant sur les plans éco­lo­giques et fi­nan­ciers que sur ce­lui des « res­sources/temps » des bé­né­voles. Et quid d’un fu­tur « par­quage » des vé­té­tistes sur ces che­mins ? Nous sommes d’ac­cord sur le fait que des in­ter­dic­tions VTT ponc­tuelles et jus­ti­fiées sur des zones pré­cises peuvent être ac­cep­tées. Quand ce­la est pos­sible, la créa­tion de cir­cuits al­ter­na­tifs dé­diés VTT pour dé­les­ter les che­mins per­met d’as­su­rer la conti­nui­té. Et pour le reste, on par­tage ! Nous sa­vons bien que sur les 300 km de che­mins de ran­don­nées il n’y a pas 300 km de conflits ! Ce par­tage passe par un res­pect mu­tuel. À nous vé­té­tistes de nous mon­trer plus in­tel­li­gents que nos dé­trac­teurs ! C’est pour­quoi nous ai­me­rions que ceux qui roulent en fo­rêt de Fon­tai­ne­bleau aient un com­por­te­ment exem­plaire. À l’ONF éga­le­ment de pré­sen­ter une communication plus po­si­tive à des­ti­na­tion de l’en­semble des usa­gers de la fo­rêt, no­tam­ment via des si­gna­lé­tiques plus res­pon­sa­bi­li­sant es. On va donc pour­suivre notre mi­li­tan­tisme pour conti­nuer le dia­logue avec l’ONF et les AFF. Nous de­vons tous in­ter­agir en bonne in­tel­li­gence et com­pré­hen­sion mu­tuelle. Alors, à tous les vé­té­tistes, re­joi­gnez-nous pour nous sou­te­nir dans nos ac­tions ter­rain et de­ve­nez les am­bas­sa­deurs d’une pratique du­rable et res­pon­sable. www.mbf-france.fr

« La construc­tion de che­mins dé­diés aux VTT n’est pas la so­lu­tion. La so­lu­tion, c’est le par­tage ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.