Opi­nion Sa­muel Gaze .....................................

Bike (France) - - Sommaire -

«Ce n’est pas une sur­prise avec deux titres de cham­pion du monde es­poir à son ac­tif. Il a aus­si dé­jà cou­ru en élite l’an­née der­nière en étant sur­clas­sé. Il avait des pro­blèmes de mi­graines chro­niques qui l’em­pê­chaient de bien ré­cu­pé­rer mais il semble que ce soit der­rière lui. Il faut aus­si no­ter qu’étant néo-zé­lan­dais, il a pu bé­né­fi­cier de bonnes condi­tions pour tra­vailler l’hiver, ce qui est pro­pice à un bon dé­but de sai­son. Ce cir­cuit, il le connaît bien aus­si pour l’avoir sou­vent rou­lé cet hiver. Il a beau­coup cou­ru sur route, il est prêt ! En­fin, Sam, c’est 1 650 watts au sprint, c’est énorme ! Ni­no, à l’in­verse, est plus en phase de mon­tée en puis­sance. Beau­coup d’avan­tages pour Sam, donc, mais de là à dire qu’il se­rait de­vant, je ne m’y at­ten­dais tout de même pas. Il va fal­loir comp­ter avec lui mais il faut voir dans la du­rée. »

«C’ est un des cou­reurs que l’on connaît le moins. Son ga­ba­rit fait qu’il est très fort sur un sprint, et ce­la joue­ra for­cé­ment en sa fa­veur, il a d’ailleurs un titre na­tio­nal en Eli­mi­na­tor. Il est néo- zé­lan­dais, donc il sort d’une pré­pa­ra­tion dans de très bonnes condi­tions cli­ma­tiques, ce qui aide pour faire un bon dé­but de sai­son. Je le vois plu­tôt comme un pi­lote ca­pable de gros coups d’éclat comme ce­lui- ci. C’est d’ailleurs ce qu’il a sou­vent fait : il est ca­pable de ga­gner un week-end et de ter­mi­ner dans le pe­lo­ton le week- end sui­vant. Il a été cham­pion du monde es­poir mais avec des ni­veaux de per­for­mance très aléa­toires en coupe du monde. Il faut aus­si par­ler du plan de carrière, il a peut- être dé­ci­dé d’être per­for­mant de ma­nière plus ré­gu­lière main­te­nant, après avoir fonc­tion­né sur­tout par “coup” jus­qu’alors. »

«Sam n’est pas une ré­vé­la­tion mais une confir­ma­tion après ses ré­sul­tats chez les es­poirs. Ses pro­blèmes de mi­graines semblent der­rière lui et ça va chan­ger beau­coup de choses. Il avait pré­cé­dem­ment des voiles de­vant les yeux qui pou­vaient l’em­pê­cher de rou­ler. Les jeux du Com­mon­wealth, qui ont lieu mi-avril, sont l’un de ses ob­jec­tifs ma­jeurs cette sai­son, il est donc lo­gique qu’il soit en forme dès main­te­nant. Pour le reste de la sai­son, dif­fi­cile de dire ce qui se pas­se­ra. Je pense qu’il n’est pas en­core prêt pour battre un Schur­ter, mais ce qu’il a mon­tré est tout de même im­pres­sion­nant. Il fau­dra sur­tout le voir sur des cir­cuits avec des bosses plus longues, comme Albs­tadt, qui de­vraient moins lui conve­nir. Il a beau­coup d’atouts, Sau­ser comme en­traî­neur, sa mo­ti­va­tion et le fait que rien ne semble l’im­pres­sion­ner ! »

Maxime Ma­rotte Pi­lote team Can­non­dale, 3e de l’épreuve

Pierre Le­bre­ton Ma­na­ger du team Bh-SR Sun­tour- Kmc

Ni­co­las Re­cu­leau Spe­cia­li­zed France

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.