Sac Da­kine Hot Laps 5L

Bike (France) - - Sommaire -

Les sacs « ba­nane » ven­traux ont au­jourd’hui la cote. Par rap­port à un sac à dos tra­di­tion­nel, ils offrent plus de sta­bi­li­té (centre gra­vi­té plus bas), gênent moins les mou­ve­ments sur le VTT et évitent d’avoir ra­pi­de­ment le dos mouillé par la trans­pi­ra­tion. Mais leur plus pe­tit vo­lume les ré­serve sou­vent aux sor­ties as­sez courtes. Ce qui n’est pas le cas du Hot Laps 5L do­té d’un es­pace de ran­ge­ment de 5 litres et d’une poche à eau de 2 litres. Ce qui, en théo­rie, offre pas mal d’autonomie. L’es­pace de ran­ge­ment oblige bien sûr à prendre moins de choses qu’avec un sac à dos classique. Mais il est bien suf­fi­sant pour lo­ger l’in­dis­pen­sable pour une sor­tie pas trop longue : mi­ni-pompe, chambre à air, car­touche CO2, barre éner­gé­tique, mul­ti-ou­til, clés ou en­core té­lé­phone. Les nom­breuses pe­tites poches, dont une spé­cia­le­ment pen­sée pour y lo­ger le té­lé­phone, per­mettent de bien sé­pa­rer chaque ob­jet et d’évi­ter qu’ils ne se ba­ladent dans le sac. Tout est bien pen­sé et très pra­tique. Deux pe­tites sangles pla­cées à l’ex­té­rieur, sous le sac, per­mettent de fixer une veste de pluie ou de pe­tites ge­nouillères. La poche à eau, fa­bri­quée par Hy­dra­pack, est do­tée d’un pe­tit sé­pa­ra­teur cen­tral qui évite à l’eau de cir­cu­ler d’un cô­té à l’autre. Le sys­tème d’ou­ver­ture est un peu moins pra­tique qu’un tra­di­tion­nel bou­chon ( ou­ver­ture à glis­sière), mais il a l’avan­tage de rendre le net­toyage in­terne de la poche très fa­cile. Une fois at­ta­ché à la taille, le sac s’est ré­vé­lé confor­table grâce à sa cein­ture large et bien ven­ti­lée. Nous avons re­mar­qué que, pour que le sac bouge le moins pos­sible, il faut pla­cer au plus bas, près des hanches. Il est ain­si très bien ca­lé. Deux pe­tites sangles la­té­rales per­mettent d’en adap­ter le vo­lume en fonc­tion de ce que vous avez lo­gé de­dans et du vo­lume d’eau pré­sent dans la poche. Lorsque l’on rem­plit com­plè­te­ment la poche à eau et l’es­pace de ran­ge­ment, le sac bouge et n’est pas des plus confor­tables, mais au fur et à me­sure que l’on boit, ce­la va beau­coup mieux, le sac se fai­sant plus lé­ger. En fait, l’idéal est de ne pas rem­plir com­plè­te­ment la poche à eau et de ne pas trop en­com­brer l’es­pace de ran­ge­ment avec des choses trop lourdes. De cette ma­nière, le sac est hy­per­stable et très confor­table.

Le tube de la poche à eau est fixé à la cein­ture par un ai­mant. Une fois le coup de main pris, ce­la est as­sez pra­tique, mais bien sûr par au­tant que sur un sac à dos tra­di­tion­nel. Ce sac s’est ré­vé­lé bien so­lide, aus­si bien au ni­veau du tis­su que des fer­me­tures Éclair.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.