5 exer­cices pour pré­pa­rer son corps à cou­rir

Cou­rir juste, c'est aus­si avoir les moyens phy­siques de ses am­bi­tions. Voi­ci 5 exer­cices pour ren­for­cer les muscles mo­teurs de la course à pied.

Blue Run - - EDITO -

La course à pied est un geste na­tu­rel fait d’une suc­ces­sion de dés­équi­libres qui peuvent être agres­sifs sur un or­ga­nisme peu ou pas pré­pa­ré (en­torse, in­flam­ma­tion) ou mal­me­né (cour­ba­tures, crampes, lé­sions mus­cu­laires).

Avant la course ou la séance d’en­traî­ne­ment, il est in­dis­pen­sable que le corps d’une ma­nière gé­né­rale mais sur­tout les jambes soient mo­bi­li­sés par des exer­cices phy­siques doux et pro­gres­sifs.

Le dé­ve­lop­pe­ment de la force des membres in­fé­rieurs, que ce soit au moyen d’exer­cices de course en côte (ac­cé­lé­ra­tion pro­gres­sive sur des dis­tances al­lant de 60 à 150 m en ré­cu­pé­rant la dis­tance trot­tée, à ef­fec­tuer par sé­ries de deux ou trois ré­pé­ti­tions) ou plus fa­ci­le­ment au moyen d’exer­cices spé­ci­fiques pra­ti­qués ré­gu­liè­re­ment, sans ou­blier de dé­ve­lop­per des muscles qui ne sont pas di­rec­te­ment mo­teurs mais qui sont in­dis­pen­sables à la réa­li­sa­tion des per­for­mances, comme ceux des ab­do­mi­naux et du dos, les autres muscles du tronc, les fes­siers, et les ex­ten­seurs de la hanche, etc.

Il faut aus­si se rap­pe­ler que le muscle est une ma­chine qui trans­forme l’éner­gie en tra­vail mé­ca­nique.

Ce com­plé­ment mus­cu­laire à la course à pied pro­pre­ment dite, trop sou­vent né­gli­gé, est in­dis­pen­sable. Il ap­porte à ce­lui qui pra­tique ré­gu­liè­re­ment, une connais­sance plus fine de son corps, ce qui s’avé­re­ra un atout pré­cieux pour l’en­traî­ne­ment de course et le dé­pis­tage des dys­fonc­tion­ne­ments et/ou de la fa­tigue.

Il pré­pare les muscles, les os, les ar­ti­cu­la­tions à faire et sup­por­ter le geste très ré­pé­ti­tif de la course. Sa mise en jeu sou­lage les par­ties du corps qui sont mo­trices, mais aus­si les ar­ti­cu­la­tions et les ten­dons, amé­liore le ren­de­ment et l’éco­no­mie du geste de course, et di­mi­nue les risques de bles­sure.

« Pro­fi­tez de l’hi­ver pour ren­for­cer les muscles de vos jambes et vos ab­dos »

Pen­dant l’hi­ver no­tam­ment, les ef­forts sont sou­vent plus longs et moins ra­pides qu’en pé­riode es­ti­vale, ce qui peut al­té­rer les qua­li­tés mus­cu­laires. Il est donc im­pé­ra­tif dans cette pé­riode de dé­ve­lop­per et d’en­tre­te­nir la force des jambes dans les ac­ti­vi­tés de course (cir­cuits val­lon­nés, al­ter­nance de sé­quences plus ra­pides et plus lentes, courses en côte…), mais aus­si avec des exer­cices de ren­for­ce­ment mus­cu­laire.

« Plus le corps est fort, plus il obéit, plus il est faible, plus il com­mande »

Com­ment pro­gram­mer ces séances de ren­for­ce­ment ?

Se­lon votre emploi du temps, avant ou après votre séance de course, il est pos­sible de les in­té­grer dans votre échauf­fe­ment en réa­li­sant 1 à 2 fois la sé­rie d'exer­cices,

Ou en séance com­plète chez vous ou dans une salle. Vous pou­vez alors ef­fec­tuer 3 ou 4 fois la sé­rie d'exer­cices.

N'hé­si­tez pas à faire des éti­re­ments doux pour pal­lier le plus pos­sible les cour­ba­tures pro­vo­quées par les pre­mières séances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.