Perdre du poids en cou­rant

Blue Run - - EDITO -

Perdre du poids est un pas­sage qua­si obli­ga­toire, notre image et notre san­té en dé­pendent. Faire un mi­ni­mum mais dans le bon ordre peut vous y ai­der.

Le jog­ging est sou­vent le pre­mier des soins pres­crits quand il faut soi­gner des pro­blèmes de gly­cé­mie et de ten­sion, ain­si que pour les ac­ci­dents car­dio-vas­cu­laires. Cet exer­cice car­dio est l’ac­ti­vi­té phy­sique par ex­cel­lence pour prendre soin de vous et de votre san­té. No­tam­ment pour perdre du poids.

Cou­rir une à trois fois par se­maine

Une séance de run­ning va per­mettre d’ac­cé­lé­rer votre mé­ta­bo­lisme et aug­men­ter le ren­de­ment des cinq usines de trai­te­ment des dé­chets de votre or­ga­nisme, les émonc­toires : foie, reins, pou­mons, in­tes­tins, peau. Ce­la fa­vo­rise alors l’éli­mi­na­tion des toxines.

Cou­rir est donc l’ac­ti­vi­té phy­sique in­dis­pen­sable, sur­tout à une époque où l’homme est de plus en plus sé­den­taire. Les pre­mières séances sont tou­jours com­pli­quées, c’est pour ce­la qu’il faut être pa­tient. Il faut ha­bi­tuer votre corps à cou­rir en vous exer­çant plu­sieurs fois par se­maine. Le but est ici de ne pas cher­cher la per­for­mance mais le bien-être : il n’est donc pas né­ces­saire de cou­rir plus de 45 min tout en res­tant en équi­libre d’oxy­gène (être ca­pable de te­nir une conver­sa­tion du­rant l'ef­fort).

Prendre son mal en pa­tience

Mai­grir de­mande de la pa­tience. Vous êtes sû­re­ment, comme beau­coup de per­sonnes, à la re­cherche d’une méthode « mi­racle », ra­pide pour perdre du poids. Mais ne vous at­ten­dez pas à réus­sir juste par la course à pied. Une grande par­tie du tra­vail se fait dans la tête : ne vous fixez pas un but ir­réa­li­sable et pré­fé­rez un ob­jec­tif rai­son­nable comme 2,5 kg en deux mois.

Cou­rir ne suf­fit pas, une ali­men­ta­tion saine est obli­ga­toire

Au risque de se ré­pé­ter : ne vous at­ten­dez pas à min­cir seule­ment grâce au run­ning. Vous de­vez éga­le­ment faire at­ten­tion à ce que vous man­gez en à-cô­té. À titre in­di­ca­tif, si vous pre­nez un me­nu dans un fast-food avec un double ham­bur­ger, une frite et un so­da, il va vous fal­loir en­vi­ron une heure et de­mie pour éli­mi­ner l’en­semble des ca­lo­ries in­gur­gi­tées…

As­so­cier exer­cices de mus­cu­la­tion et tra­vail car­dio

Il ne faut pas mi­ser toute votre éner­gie sur la course à pied. Si vous sou­hai­tez mai­grir, il va fal­loir ajou­ter à votre pro­gramme des séances plus in­tenses avec de la mus­cu­la­tion. Beau­coup de cou­reurs sont ré­ti­cents à l’idée d’as­so­cier les deux, c’est pour­tant idéal pour la perte de poids. La mus­cu­la­tion va per­mettre de dé­sto­cker les cel­lules grais­seuses, en­suite éli­mi­nées par le run. Com­men­cez ain­si par quelques exer­cices de mus­cu­la­tion avant de cou­rir.

Cou­rir à la bonne heure

Si le prin­ci­pal est de faire l’ef­fort de cou­rir, l’idéal pour mai­grir reste d’y al­ler tôt le ma­tin, entre 6 et 8 heures. Certes, il faut une bonne dose de cou­rage pour cou­rir à cette heure-là, mais les quelques mi­nutes d’hé­si­ta­tion sous la couette se­ront vite ba­layées par les mul­tiples bien­faits ap­por­tés. Ce­la sol­li­cite ain­si de nom­breuses hor­mones, dont le cor­ti­sol, ana­bo­li­sant qui at­teint son pic dans cette four­chette. Le glu­cose de votre corps étant ir­ri­gué vers votre cer­veau pen­dant la nuit, vous consom­mez plus de li­pides et brû­lez donc plus de graisse.

Pour mai­grir en cou­rant, il faut faire at­ten­tion à ce que vous man­gez. Le soir d’une ac­ti­vi­té spor­tive, pri­vi­lé­giez par exemple les lé­gumes. Le but est de dé­char­ger l’or­ga­nisme de ses fonc­tions di­ges­tives du­rant la nuit afin de lui per­mettre de mieux ré­cu­pé­rer. De même, de la viande rouge consom­mée avant de vous cou­cher va stag­ner et se pu­tré­fier dans vos in­tes­tins, ce qui au­ra pour consé­quence de faire gon­fler votre ventre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.