Pré­pa­ra­tion phy­sique de­hors et de­dans.

Le ren­for­ce­ment mus­cu­laire est in­dis­pen­sable à la pro­gres­sion et peut s’ef­fec­tuer avec des exer­cices dif­fé­rents. En salle sur des ap­pa­reils ou de­hors avec des côtes.

Blue Run - - ÉDITO/SOMMAIRE -

Pour pro­gres­ser, on pense sou­vent en pre­mier à s’en­traî­ner beau­coup. En fait, le pre­mier pa­ra­mètre in­con­tour­nable et in­dis­pen­sable est la ré­gu­la­ri­té, même si vous vous en­traî­nez seule­ment 3 fois par se­maine.

Le deuxième pa­ra­mètre in­con­tour­nable sou­vent né­gli­gé concerne le ren­for­ce­ment mus­cu­laire, que l’on confond par­fois avec la PPG (pré­pa­ra­tion phy­sique gé­né­rale).

Par ren­for­ce­ment mus­cu­laire, on en­ten­dra le dé­ve­lop­pe­ment de la force mus­cu­laire des jambes.

En ef­fet, si les ca­pa­ci­tés or­ga­niques et ar­ti­cu­laires au­to­risent le mou­ve­ment, ce sont les muscles qui per­mettent le dé­pla­ce­ment.

En­fin, beau­coup de cou­reurs de de­mi-fond pensent que cette par­tie de l’en­traî­ne­ment est d’une uti­li­té re­la­tive et qu’ils pro­gres­se­ront plus vite en se consa­crant uni­que­ment à de la course. Ce n’est pas juste. En ef­fet, les ath­lètes ayant des per­for­mances moyennes pro­gressent beau­coup plus vite en dé­ve­lop­pant d’abord leurs ca­pa­ci­tés phy­siques in­trin­sèques (force, vi­tesse, co­or­di­na­tion, sou­plesse…).

Pour un cou­reur de dis­tance qui n’a pas sou­vent le goût pour ce type d’exer­cices, il est pré­fé­rable de le re­trou­ver à toutes les séances d’en­traî­ne­ment et toute l’an­née sous la forme d’exer­cices tech­niques et/ou phy­siques que l’on in­clut dans l’échauf­fe­ment et dans les sé­quences de ré­cu­pé­ra­tion.

On peut aus­si al­ter­ner ré­gu­liè­re­ment une séance spé­ci­fique en salle avec une séance spé­ci­fique en na­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.