DE 2H38 À 5H15 AU MA­RA­THON

Blue Run - - COURIR PLUS JUSTE -

On veut un coach pour re­trou­ver la forme, re­trou­ver son meilleur ni­veau ou être car­ré­ment très per­for­mant. À l’image de Ni­co­las

Du­bu­guet, que suit de­puis quelques an­nées Jean de La­tour et qui, l’au­tomne der­nier, a cou­ru le ma­ra­thon de Franc­fort en 2 h 39 min. Un ma­ra­thon al­le­mand très rou­lant certes, comme ce­lui de Ber­lin, mais une su­per « perf » quand même, et ce n’est pas fi­ni pour Ni­co­las, âgé de 33 ans. « On ré­flé­chit en­semble sur son en­traî­ne­ment », dit Jean de La­tour. Quant à

Mi­lou­da Bi­cak­ci que suit éga­le­ment notre coach, elle a cou­ru à 49 ans son pre­mier ma­ra­thon Nice-cannes en 4 h 40 min. « Un sui­vi pas fa­cile, dit Jean de La­tour, car Mi­lou­da a un ca­len­drier pro­fes­sion­nel très char­gé. »

Autre té­moin, Ge­ne­viève

Bas­lé, 45 ans, qui est coa­chée par Sa­muel Ber­nard au Mans. « Je n’étais pas spor­tive du tout, avoue Ge­ne­viève. Mais après la nais­sance de mes deux filles âgées au­jourd’hui de 7 et 10 ans, j’avais pris beau­coup de poids. Comme je n’aime pas les salles de sport, j’ai donc pris contact avec Sa­muel Ber­nard, et je suis très contente. On est bien conseillé, bien sui­vi, l’en­traî­ne­ment s’ins­crit dans la di­ver­si­té, de la course au ren­for­ce­ment mus­cu­laire, on ne fait pas tou­jours la même chose. » Ré­sul­tat : une forme et une sil­houette re­trou­vées et un pre­mier ma­ra­thon à Pa­ris en 5 h 15 min. « Je ne peux plus m’em­pê­cher de cou­rir, avoue Ge­ne­viève, et c’est aus­si moins de stress au tra­vail. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.