EN GROUPE AUS­SI, le frac­tion­né en ré­sis­tance dure ?

Blue Run - - COURIR ENSEMBLE -

En­du­rance, seuil, mais aus­si frac­tion­né en ré­sis­tance dure, cette fois à 95 % de sa FCM. Notre groupe té­moin ne fait pas cette séance en fo­rêt, mais clas­si­que­ment sur la piste d’un stade, ce­lui de la com­mune de Vanves, dans les Hauts-de-seine. Mais ce se­ra pa­reil sur toutes les pistes de France. Bref, Simon Col­la­do, notre té­moin, ex­plique en­core que cette séance com­po­sée de 8, 10 fois 200, 300 ou 400 m se fe­ra aus­si en groupe. Pas évident, fe­rez-vous re­mar­quer, de se re­trou­ver 8 ou 10 sur la ligne si­tuée à la corde, la seule qui fasse 400 m, les autres lignes fai­sant plus de 400. Simon Col­la­do ba­laie cet ar­gu­ment, sa­chant que la vi­tesse des cou­reurs n’étant pas la même, le groupe va s’ef­fi­lo­cher très ra­pi­de­ment, il y au­ra de la place pour tout le monde au pre­mier cou­loir, et comme pour toutes les autres séances, en­du­rance ou seuil, le frac­tion­né en groupe se­ra un ex­cellent sti­mu­lant, car on va s’ac­cro­cher, se mo­ti­ver, ren­ta­bi­li­ser sa séance. Et ré­cu­pé­rer en­semble entre les frac­tions, ou du moins ré­cu­pé­rer en deux groupes. Le pro­blème, mais c’est en­core une fois la même chose pour toutes les séances, toutes les vi­tesses, consiste à évi­ter le sur­ré­gime et les risques de bles­sure si l’on se sent fa­ti­gué ou en pe­tite forme. On évi­te­ra alors de s’ac­cro­cher à tout prix aux plus per­for­mants. La séance se­ra bien sûr pré­cé­dée d’un échauf­fe­ment com­mun et d’une bonne séance d’éti­re­ments. Idem pour la « ré­cup » que l’on fe­ra en­semble pour ren­trer chez soi en com­men­tant sa séance. Et en évo­quant la pro­chaine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.