Cinq bonnes raisons d’uti­li­ser des bâ­tons de trail

Avec l’ar­ri­vée du prin­temps, la sai­son des trails est en­fin ou­verte ! Le trail de la Côte d’opale, Les Templiers, la Maxi-race ou Sain­té-lyon vous ap­pellent. Que ce soit pour un évé­ne­ment ma­jeur du ca­len­drier ou pour l’une des su­perbes courses or­ga­ni­sées

Blue Run - - EDITO/ SOMMAIRE -

UTI­LI­SER DES B­TONS DE TRAIL, UNE NÉ­CES­SI­TÉ ?

De nom­breux cou­reurs, no­tam­ment ceux qui dé­butent en trail, se de­mandent si l’uti­li­sa­tion de bâ­tons de trail est né­ces­saire. La ré­ponse est re­la­ti­ve­ment simple. Tout dé­pend du dé­ni­ve­lé, de la tech­ni­ci­té et de la dif­fi­cul­té de la course. Sur une course « rou­lante » et re­la­ti­ve­ment plate, même sur une longue dis­tance, l’uti­li­té de bâ­tons est plus ré­duite. Ils se ré­vé­le­ront même, par­fois, trop en­com­brants et pas suf­fi­sam­ment ef­fi­caces. Bien sou­vent, le rap­port ef­fi­ca­ci­té/en­com­bre­ment n’est pas op­ti­mal sur ce type d’épreuve. En re­vanche, ils de­viennent qua­si­ment in­dis­pen­sables sur des ma­ni­fes­ta­tions avec un fort dé­ni­ve­lé et/ou avec de nom­breux pas­sages tech­niques. Plus la course est dif­fi­cile et usante, plus le pour­cen­tage de cou­reurs uti­li­sant des bâ­tons aug­mente. Ce n’est pas un ha­sard si les trai­lers les plus ex­pé­ri­men­tés en ont fait un élé­ment in­dis­pen­sable de leur équi­pe­ment. Voi­ci cinq bonnes raisons d’adop­ter des bâ­tons de trail.

1. Une meilleure ré­par­ti­tion des charges

C’est l’avan­tage ma­jeur des bâ­tons de trail. Les deux points d’ap­pui sup­plé­men­taires per­mettent de mieux ré­par­tir les charges, no­tam­ment en mon­tée. Ces ap­puis sou­lagent l’ef­fort sur vos jambes en sti­mu­lant éga­le­ment le haut du corps. En vous ap­puyant sur vos bâ­tons, vous exer­cez une pres­sion avec votre buste et vos bras qui diminue l’ef­fort four­ni par vos jambes. Vous pou­vez ain­si éco­no­mi­ser de l’éner­gie, ga­gner en en­du­rance et moins trau­ma­ti­ser vos muscles in­fé­rieurs. Les bâ­tons de trail sont un vé­ri­table sou­tien du­rant vos as­cen­sions.

2. Une plus grande sé­cu­ri­té en des­cente

Si les bâ­tons sont es­sen­tiels en mon­tée, ils se ré­vèlent éga­le­ment pra­tiques et sé­cu­ri­sants en des­cente. Ils ap­portent une vé­ri­table sta­bi­li­té qui per­met de ga­gner en as­su­rance et en vi­tesse. Plus se­rein sur les ap­puis en dé­vers, vous pour­rez aug­men­ter la ca­dence sans craindre la chute ou la bles­sure. En ef­fet, en des­cente, les bâ­tons sou­lagent éga­le­ment vos ar­ti­cu­la­tions et vos muscles en amor­tis­sant les chocs. Votre fou­lée se­ra plus souple et lé­gère. Avec les trau­ma­tismes su­bis par vos ar­ti­cu­la­tions et la vio­lence des im­pacts res­sen­tis par vos muscles, le bâ­ton de trail ap­pa­raît comme un par­te­naire sé­cu­ri­sant.

3. Bon équi­libre et bon rythme de course

In­dé­nia­ble­ment, les bâ­tons ap­portent de l’équi­libre dans vos mou­ve­ments. Sur les che­mins et les sen­tiers les plus tech­niques, ils vous per­mettent de conser­ver une belle vi­tesse. Cet équi­libre dû au mou­ve­ment per­met aus­si de mettre en place un rythme de course. Il n’est pas rare de voir, chez cer­tains cou­reurs, la vi­tesse man­quer de ré­gu­la­ri­té. La ges­tuelle des bâ­tons ap­porte une vé­ri­table ca­dence. Quand cer­tains chan­tonnent dans leur tête « Un ki­lo­mètre à pied… », d’autres s’ap­puient sur leurs bâ­tons pour avoir un rythme ré­gu­lier, ga­gner en ef­fi­ca­ci­té et être moins fa­ti­gués.

4. Un en­com­bre­ment mi­ni­mum

De plus en plus lé­gers, les bâ­tons ajoutent à votre équi­pe­ment quelques cen­taines de grammes sup­plé­men­taires. C’est trop peu pour re­non­cer à tous leurs avan­tages. De plus, les marques pro­posent des tech­no­lo­gies tou­jours plus ef­fi­caces, les pliages en Z no­tam­ment. Vous les pliez et dé­pliez en quelques se­condes et les ran­ger n’est plus un in­con­vé­nient. La ges­tuelle est sim­pli­fiée et ex­trê­me­ment ef­fi­cace. Leur grande ma­nia­bi­li­té ac­cé­lère la tran­si­tion.

5. Un in­ves­tis­se­ment du­rable

Ac­qué­rir des bâ­tons consti­tue un bel in­ves­tis­se­ment sur le long terme. Au­jourd’hui, tous les consom­mables des bâ­tons sont in­ter­chan­geables. L’usure ne consti­tue plus un frein à l’achat puisque vous pour­rez chan­ger gan­te­lets, mi­taines, pointes, em­bouts, dra­gonnes et poi­gnées à chaque fois que ce­la se­ra né­ces­saire. Usure et casse ne sont plus un su­jet de pré­oc­cu­pa­tion pour vos bâ­tons de trail.

Se ser­vir de bâ­tons fa­vo­rise un rythme ré­gu­lier et ef­fi­cace tout en di­mi­nuant la fa­tigue

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.