EN CONCLU­SION

Blue Run - - COURIR -

Si l’on ex­cepte Ber­nard Faure, dont les stages-va­cances res­tent la ré­fé­rence par leur nombre et l’éta­le­ment sur une longue pé­riode de l’an­née (d’avril à oc­tobre), on peut dire que ce genre de pres­ta­tions est sou­vent rem­pla­cé, au­jourd’hui, par des en­traî­ne­ments avec un coach di­plô­mé lors des week-ends, voire en se­maine. Ou bien ils sont pro­po­sés à des sa­la­riés par des en­tre­prises qui se sont as­su­ré les ser­vices d’un coach. En­core faut-il tra­vailler dans une grande en­tre­prise ! L’an­cien cham­pion Phi­lippe Ré­mond, ba­sé à Mar­seille et qui est « am­bas­sa­deur » FFA (Fé­dé­ra­tion fran­çaise d’ath­lé­tisme) pour le ma­ra­thon, as­sure ce type de pres­ta­tions pour tous les ni­veaux de pra­tique. On peut trou­ver sur In­ter­net des offres de coa­ching per­son­na­li­sé ou par groupes. Ces offres sont nom­breuses dans l’hexa­gone. C’est une mé­thode souple, ra­pide à mettre en place, par­fois as­sez coû­teuse, il faut le dire, mais sans rap­port avec un stage com­plet d’une se­maine type « Ber­nard Faure ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.