NOS­TAL­GIE D’AFRIQUE

Un pho­to­jour­na­liste is­su d’une fa­mille de co­lons pro­mène son ap­pa­reil le long du ri­vage de l’océan In­dien pour im­mor­ta­li­ser les der­niers ves­tiges d’une Afrique en train de dis­pa­raître à me­sure que le conti­nent se mé­ta­mor­phose.

Books - - ÉDITO/ SOMMAIRE -

Un pho­to-jour­na­liste is­su d’une fa­mille de co­lons pro­mène son ap­pa­reil le long du ri­vage de l’Océan In­dien pour im­mor­ta­li­ser les der­niers ves­tiges d’une Afrique en train de dis­pa­raître à me­sure que le conti­nent se mé­ta­mor­phose.

C’est le livre d’un homme d’« âge moyen », comme dit l’an­glais, ce­lui au­quel on com­mence à re­gar­der avec une cer­taine nos­tal­gie le pas­sé qui s’ef­face, mais où l’on reste at­ten­tif à la vie qui conti­nue, tour­née vers l’ave­nir. Guillaume Bonn est né dans une fa­mille de Fran­çais de Ma­da­gas­car, a pas­sé sa vie en Afrique et re­garde s’es­tom­per le pay­sage de son en­fance à me­sure que la guerre, la cor­rup­tion ou la mo­der­ni­sa­tion le trans­forment. C’est ce mo­ment d’entre deux mondes, d’entre deux époques qu’il a ­vou­lu sai­sir dans son der­nier al­bum, consa­cré aux quatre pays d’Afrique de l’Est « où tout a com­men­cé », au bord de l’océan In­dien – un ri­vage « où, au fil des siècles, des nou­veaux ve­nus n’ont ces­sé de dé­bar­quer de pays loin­tains, chaque groupe ­ap­por­tant avec lui de nou­velles in­fluences, qui ­en­semble ont fa­çon­né l’Afrique avec ­la­quelle j’ai gran­di » : l’his­toire du Ke­nya, du Mo­zam­bique, de la So­ma­lie et de la Tan­za­nie a été for­gée, pêle-mêle, par des mar­chands, des ex­plo­ra­teurs, des conqué­rants, des im­mi­grants por­tu­gais, oma­nais, in­diens, bri­tan­niques, fran­çais, al­le­mands. Et au­jourd’hui, ces pays suc­combent à l’em­pire d’un autre nou­veau ve­nu, riche et puis­sant lui aus­si, la Chine. « Mos­qui­to Coast est un car­net de notes vi­suel de tout ce­la, écrit le pho­to­graphe en in­tro­duc­tion, et un en­tre­pôt de sou­ve­nirs aus­si. »

Ce livre, il l’a ap­pe­lé Mos­qui­to Coast sim­ple­ment en ré­fé­rence au point com­mun qu’ont ces quatre pays dont la tra­jec­toire est par ailleurs sin­gu­lière, le ­pa­lu­disme. Il y traque donc les ves­tiges de l’ère co­lo­niale, d’une Afrique qui lui pa­raît plus douce, quand il était pos­sible d’al­ler en ­va­cances en So­ma­lie, où la mer est d’un bleu na­cré unique. Mais la nos­tal­gie n’aveugle pas Guillaume Bonn : ­ « Com­ment as­su­mer le rôle de ma propre fa­mille dans la bru­ta­li­té co­lo­niale qu’a ­su­bie le conti­nent pen­dant un siècle ? Com­ment évi­ter de tom­ber dans le piège de tous les cli­chés ro­man­tiques sur l’Afrique co­lo­niale ? »

C’est avec ses contra­dic­tions en ban­dou­lière qu’il ar­pente donc cette par­tie de l’Afrique de l’Est, cap­tant l’oi­si­ve­té tran­quille d’hommes qui dis­cutent entre les im­meubles en ruine du front de mer de Mo­ga­dis­cio.« Tout le long de la Mos­qui­to Coast, les Afri­cains sub­sistent dans une sorte de flou exis­ten­tiel hors du temps, re­marque le jour­na­liste Jon Lee An­der­son dans le texte de pré­sen­ta­tion du livre, éti­rant leur vie au mi­lieu des dé­combres de ci­vi­li­sa­tions per­dues. » Un ca­maïeu de cou­leurs dé­la­vées et de murs lé­preux, cor­ro­dés par la guerre, la pau­vre­té ou la mer. Ce sont les night-clubs, les pis­cines, les golfs, les grands hô­tels, les ba­teaux aban­don­nés. C’est l’image em­blé­ma­tique d’une So­ma­lienne, robe et tur­ban rouges, qui prend un rac­cour­ci à tra­vers les ruines de la ca­thé­drale ita­lienne de Mo­ga­dis­cio. Mais Guillaume Bonn nous donne aus­si à voir une Afrique vi­vante, que sa mé­ta­mor­phose lui plaise ou non : les nou­velles tours de bu­reaux de Dar es-Sa­laam, de construc­tion chi­noise ; les fa­milles qui pro­fitent des plai­sirs de la plage à ­Ma­pu­to ; un nou­veau ca­fé ­sur­gi des restes d’un vieux cinéma six­ties ; un homme qui sou­rit en ra­mas­sant des ­algues. Il émane de ces images une ­at­mo­sphère mê­lant beau­té en train de fa­ner et vi­ta­li­té. C’est sans doute exac­te­ment l’idée que le pho­to­graphe vou­lait faire pas­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.