Une ta­blette mé­so­po­ta­mienne de 1750 avant notre ère ex­plique com­ment construire une arche pour sau­ver hommes et ani­maux.

Books - - 19 FAITS & IDÉES À GLANER DANS CE NUMÉRO -

La mer Égée s’est-elle vrai­ment dé­ver­sée de ma­nière ca­tas­tro­phique dans le lac qu’était la mer Noire ? Les dis­cus­sions se pour­suivent. Elles portent moins sur la vrai­sem­blance de l’événement que sur son am­pleur. Comme la mer ­Cas­pienne, au­jourd’hui en­cla­vée, la mer Noire est le ves­tige d’un océan au­jourd’hui dis­pa­ru, la Téthys (lire p. 15). Ces masses d’eau ont connu de nom­breuses trans­for­ma­tions. L’idée que le ni­veau de la mer Égée ait sen­si­ble­ment mon­té quelques mil­lé­naires avant notre ère est com­pa­tible avec l’idée d’un « grand op­ti­mum », ­pé­riode de ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique glo­bal sans doute plus mar­qué que le ré­chauf­fe­ment ac­tuel. Même si cer­tains ex­perts placent l’événement deux mil­lé­naires plus tôt que Ryan et Pit­man (en 7400 avant J.-C. au lieu de 5600), les deux dates rentrent dans le cadre de cette pé­riode. L’am- pleur et la brus­que­rie de l’épi­sode dé­pendent de la dif­fé­rence de ni­veau entre la mer Égée et la mer Noire à l’époque : 30 mètres ? 120 mètres ? Quant au mythe du Dé­luge, une nouvelle ­ta­blette mé­so­po­ta­mienne, étu­diée en 2009 par le sa­vant bri­tan­nique Ir­ving Fin­kel, donne des pré­ci­sions éton­nantes sur la construc­tion d’une grande arche des­ti­née à sau­ver hommes et ani­maux, qui de­vaient y em­bar­quer deux par deux, comme dans le ré­cit bi­blique. Cette ta­blette date d’en­vi­ron 1750 avant J.-C. La plu­part des spé­cia­listes pensent que l’événement en ques­tion fut une crue ca­tas­tro­phique du Tigre et de l’Eu­phrate, mais au­cune trace d’une crue vrai­ment ex­cep­tion­nelle n’a été re­trou­vée*.

— Books The Ark Be­fore Noah, Hod­der & Stough­ton, 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.