QUE SONT-ILS DE­VE­NUS ?

Books - - BEST SELLERS -

La presse an­glo-saxonne les avait sur­nom­més les « spies of sub­ur­bia », les es­pions des ban­lieues ré­si­den­tielles, tel­le­ment ils sem­blaient me­ner, sous une fausse iden­ti­té, une vie d’Amé­ri­cains lamb­da. In­ter­pel­lés par le FBI à l’été 2010, ces dix hommes et femmes russes ont dû re­con­naître lors d’un pro­cès ex­press qu’ils étaient bien des agents du SVR, le suc­ces­seur de la pre­mière di­rec­tion gé­né­rale du KGB, en charge de l’es­pion­nage à l’étran­ger. Quelques jours plus tard, ils étaient en route pour Mos­cou, où ils ont été ac­cueillis en hé­ros et re­çus par Vla­di­mir Pou­tine en per­sonne. Le pré­sident russe a rap­pe­lé com­bien leur mis­sion d'« illé­gaux » avait été ar­due : « Ima­gi­nez seule­ment : ils ont dû ap­prendre à par­ler une langue étran­gère comme si c’était la leur. Ils ont été contraints de par­ler uni­que­ment dans cette langue, de ré­flé­chir dans cette langue, tout en conti­nuant à ser­vir les in­té­rêts de la pa­trie. »

Peu de voix se sont éle­vées en Rus­sie pour rap­pe­ler que ces es­pions avaient été, après tout, dé­mas­qués et qu’en l’oc­cur­rence on n’avait pas à « cé­lé­brer leur échec », comme l’a sou­li­gné An­dreï Sol­da­tov, au­teur avec Iri­na Bo­ro­gan de The Red Web*, un ou­vrage consa­cré aux ten­ta­tives du Krem­lin pour prendre le contrôle d’In­ter­net. D’au­tant plus que les an­ciens agents du SVR ont été « re­ca­sés » à des postes, créés sur me­sure, de « con­sul­tants » dans des ins­ti­tu­tions ou en­tre­prises d’État. An­dreï Bez­rou­kov est au­jourd’hui conseiller du pré­sident de la com­pa­gnie pé­tro­lière d’État Ros­neft, et donne des cours à l’Ins­ti­tut d’État des re­la­tions in­ter­na­tio­nales de Mos­cou (Mgi­mo), la pé­pi­nière des fu­turs di­plo­mates russes. Avec son épouse, Ele­na Va­vi­lo­va, elle aus­si agente du SVR, ils avaient vé­cu plus de vingt ans en Amé­rique du Nord (Ca­na­da puis États-Unis), où sont nés leurs deux fils qui, ap­pa­rem­ment, igno­raient tout de la vé­ri­table iden­ti­té de leurs pa­rents. Leur his­toire a ins­pi­ré la série à suc­cès The Ame­ri­cans, créée par Joe Weis­berg, un an­cien ana­lyste de la CIA.

— Books * Pu­blicAf­fairs, 2015. Lire l'en­tre­tien avec An­dreï Sol­da­tov et Iri­na Bo­ro­gan dans Books, no­vembre 2011.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.