LE MYS­TÈRE DE LA MONTRE

Books - - RECONVERSION -

Fin 1973, Ramón Mer­ca­der tombe gra­ve­ment ma­lade : fièvre, dou­leurs dans les os, toux… En mai de l’an­née sui­vante, il est hos­pi­ta­li­sé à Mos­cou pour de fortes dou­leurs à la poi­trine et des pro­blèmes res­pi­ra­toires. On lui diag­nos­tique une pleu­ré­sie ou une leu­cé­mie, se­lon les sources. Il en garde des sé­quelles – étour­dis­se­ments, pro­blèmes d’équi­libre, grande fa­tigue – qui s’ag­gravent avec le temps, et son état se dé­té­riore ra­pi­de­ment. En juillet 1978, il se casse le bras en re­mon­tant son ré­veil et on lui dé­cèle un can­cer des os. Plu­sieurs théo­ries cir­culent : se­lon l’une d’elles, la montre en or que le KGB lui avait of­ferte en 1974 conte­nait une sub­stance ra­dio­ac­tive qui l’au­rait em­poi­son­né, ce que Ramón re­fu­sait de croire. Une autre thèse veut qu’il ait eu une tu­ber­cu­lose qui, ajou­tée à une leu­cé­mie, ait dé­gé­né­ré en can­cer des os. Étant don­né la vie de Ramón Mer­ca­der, au­cune hy­po­thèse n’est à ex­clure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.