OBJECTIONS

Books - - COURRIER -

La re­marque sur les mères cé­li­ba­taires dont la fonc­tion la plus utile se­rait de s’oc­cu­per de leurs en­fants plu­tôt que de tra­vailler à l’ex­té­rieur (« Le mythe du tra­vail ré­mu­né­ré ») montre bien le piège du re­ve­nu uni­ver­sel pour les femmes : les ren­voyer au foyer. Car le tra­vail ré­mu­né­ré n’est pas seule­ment une source de re­ve­nus : c’est aus­si un lieu de so­cia­li­sa­tion et d’au­to­no­mie. — Irène Kau­fer

Cer­tains ci­toyens ne com­prennent pas que le re­ve­nu uni­ver­sel puisse être éga­le­ment ver­sé aux « riches ». Or l’ajout du RU à d’autres re­ve­nus éle­vés pour­rait faire pas­ser le contri­buable dans une tranche d’im­po­si­tion su­pé­rieure. Ain­si, le RU al­loué aux riches re­vien­drait à l’État via le fisc. Grâce à ce sur­croît de re­cettes fis­cales, le fi­nan­ce­ment du RU pa­raît plus fa­cile. — Thi­baut

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.