LE PHÉ­NO­MÈNE BER­NIE SAN­DERS

Books - - PRIX BOOKS/SCIENCES PO DE L’ESSAI CRITIQUE -

En jan­vier 2016, le jour­na­liste du New Yor­ker John Cas­si­dy écri­vait, dans un ar­ticle in­ti­tu­lé « Ber­nie San­ders et le nou­veau po­pu­lisme » : « De ce cô­té-ci de l’At­lan­tique, les an­nées qui ont im­mé­dia­te­ment sui­vi l’ef­fon­dre­ment et le ren­flouage des banques ont vu l’émer­gence d’Oc­cu­py Wall Street et du Tea Par­ty. Les deux mou­ve­ments tra­dui­saient une aver­sioN crois­sante à l’égard des po­li­ti­ciens tra­di­tion­nels, ju­gés trop liés aux in­té­rêts fi­nan­ciers. Au­cun d’eux n’était suf­fi­sam­ment puis­sant pour créer un nou­veau par­ti po­li­tique ou prendre le contrôle d’un an­cien, mais ils ont lais­sé leur em­preinte. Main­te­nant nous avons Ber­nie San­ders et Do­nald Trump, qui captent pour une large part les mêmes sen­ti­ments po­pu­laires. Ce nou­veau po­pu­lisme, comme on peut le nom­mer, ex­prime une pro­fonde sus­pi­cion à l’égard des élites po­li­tiques, éco­no­miques et mé­dia­tiques ; l’am­bi­tion de mo­bi­li­ser des per­sonnes res­tées en de­hors de la po­li­tique ; et la vo­lon­té d’adhé­rer à des mots d’ordre po­li­tiques qui pou­vaient sem­bler de­puis long­temps ban­nis. À droite, ce­la s’est tra­duit par des pro­po­si­tions hos­tiles aux im­mi­grés, aux mu­sul­mans et aux “out­si­ders” de toute sorte. À gauche, par la de­mande de ré­duire la taille des grandes banques, de ré­pri­mer les mul­ti­na­tio­nales qui pra­tiquent l’éva­sion fis­cale, de pas­ser à un sys­tème fis­cal beau­coup plus pro­gres­sif et d’en­ga­ger des me­sures sé­rieuses pour ré­duire les émis­sions de gaz à ef­fet de serre.

San­ders dit qu’il pren­dra toutes ces me­sures. Mais ce qui le dis­tingue vrai­ment, ce n’est pas son pro­gramme po­li­tique – que l’on pour­rait qua­li­fier de ten­ta­tive d’orien­ter les États-Unis vers le mo­dèle de la so­cial-dé­mo­cra­tie scan­di­nave plus ra­pi­de­ment que ne le fe­raient Clin­ton et d’autres dé­mo­crates –, c’est sa rhé­to­rique en­flam­mée. En ap­pe­lant à une « ré­vo­lu­tion po­li­tique », en at­ta­quant « la classe des mil­liar­daires », en ar­bo­rant l’éti­quette de “so­cia­liste dé­mo­crate”, San­ders uti­lise un lan­gage qui n’avait ja­mais été uti­li­sé dans une pri­maire du Par­ti dé­mo­crate ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.