L'are­na Bor­deaux Mé­tro­pole

Salle de spec­tacle et en­ceinte spor­tive digne des ren­dez-vous in­ter­na­tio­naux, l’are­na Bor­deaux Mé­tro­pole, si­gnée Ru­dy Ric­ciot­ti, ouvre ses portes dé­but 2018.

Bordeaux Moments - - Sommaire / Contents -

Ce­la fait des an­nées qu’elle était attendue. Peut-être même de­puis 1981, date d’ou­ver­ture de sa de­van­cière, la fu­tu­riste pa­ti­noire Mé­ria­deck connue pour son acous­tique dif­fi­cile. Avec vingt scé­na­rios d’amé­na­ge­ment pos­sible pour une jauge al­lant de 2 500 à 11 300 per­sonnes, l’are­na Bor­deaux Mé­tro­pole en­tend of­frir les meilleures condi­tions pour les évé­ne­ments et pro­duc­tions ras­sem­blant de larges pu­blics. Sa coque de bé­ton blanc marque éga­le­ment le dé­ploie­ment rive droite d’eur­at­lan­tique, opé­ra­tion d’amé­na­ge­ment d’in­té­rêt na­tio­nal, dé­fi­nis­sant un nou­veau sky­line au sud-est de l’ag­glo­mé­ra­tion, dé­li­cat le jour avec ses ron­deurs de ga­let, to­ni­truant la nuit quand s’illu­mine les baies vi­trées pour évo­quer les vu-mètres nu­mé­riques des tables son. Ru­dy Ric­ciot­ti en est l’au­teur, ar­chi­tecte fran­çais ma­jeur mais aus­si in­gé­nieur qui af­firme ici un fonc­tion­na­lisme oni­rique. Une part de rêves qu’en­tre­tien­dra une pro­gram­ma­tion aus­si pres­ti­gieuse qu’éclec­tique me­née par La­gar­dère Un­li­mi­ted Live En­ter­tain­ment, conces­sion­naire de l’équi­pe­ment. Pour preuve, les an­glais de De­peche Mode as­su­re­ront le concert d’ou­ver­ture le 24 jan­vier avant de lais­ser leur place trois jours plus tard à Charles Az­na­vour, puis Vi­ta­lic, Fe­der et Pe­tit Bis­cuit pour une soi­rée élec­tro.

Jé­rôme Lan­glet est le di­rec­teur de La­gar­dère Un­li­mi­ted Live En­ter­tain­ment (Lule), il se­ra éga­le­ment à la tête de l’are­na bor­de­laise, mar­quant l’im­por­tance de cet équi­pe­ment pour le groupe La­gar­dère. Comment s’est pas­sée la nais­sance de l’are­na Bor­deaux Mé­tro­pole ?

Nous sommes dé­jà ex­ploi­tant de

plu­sieurs salles (1), mais c’était pour nous une pre­mière en tant que maître d’ou­vrage. Le pro­jet a été réa­li­sé dans une re­la­tion har­mo­nieuse avec toutes les par­ties, li­vré dans le strict res­pect de l’agen­da et de l’en­ve­loppe al­louée. Ce fut éga­le­ment une joie de tra­vailler avec Ru­dy Ric­ciot­ti. Il fut sans conces­sion pour ob­te­nir le meilleur concer­nant l’ac­cueil et le confort du pu­blic, tout en écou­tant

nos ques­tions re­la­tives à l’ex­ploi­ta­tion. Nous al­lons voir main­te­nant si l’ac­ti­vi­té quo­ti­dienne va­lide la per­ti­nence de nos choix. Mais je ne suis pas in­quiet. Les essais ont no­tam­ment sou­li­gné de grandes qua­li­tés acous­tiques.

Lule pro­duit éga­le­ment des spec­tacles, sont-ils prio­ri­taires ?

Ce sont deux mé­tiers dif­fé­rents, la réus­site d’un pro­jet ar­tis­tique d’un cô­té, la ges­tion d’une salle de l’autre. Nous ré­flé­chis­sons avec les ar­tistes à la jauge et à l’en­vi­ron­ne­ment cor­res­pon­dant à leur uni­vers. Et en bonne in­tel­li­gence, nous ac­cueillons les tour­nées d’ar­tistes d’autres pro­duc­teurs, ou de so­cié­tés qui, comme nous, pro­duisent des spec­tacles et gèrent des équi­pe­ments.

Comment se tra­vaille alors la pro­gram­ma­tion ?

Pour des salles de cette di­men­sion, nous ne cher­chons pas un équi­libre ar­tis­tique par­ti­cu­lier, ce­la se construit se­lon le ca­len­drier des grandes tour­nées na­tio­nales et in­ter­na­tio­nales. Mais au fi­nal, l’éclec­tisme est au ren­dez-vous avec des pro­po­si­tions pour tous les pu­blics. : Co­mé­dies mu­si­cales, va­rié­tés, mu­siques ac­tuelles, cirque, one man show, bal­lets... À ce coeur de pro­gram­ma­tion s’ajoutent des évè­ne­ments spor­tifs et « cor­po­rate », et d’éven­tuels ren­dez-vous spé­ci­fiques à l’ag­glo­mé­ra­tion. Nous sommes par exemple au tra­vail avec les SMAC(2) bor­de­laises pour une pro­duc­tion com­mune. Au to­tal, notre rythme de croi­sière est au­tour d’une cen­taine de dates par an. Bor­deaux Mé­tro­pole Are­na Ave­nue Jean Al­fon­séa à Floi­rac www.bor­deaux­me­tro­po­lea­re­na.com

1- Fo­lies Ber­gères, Ca­si­no de Pa­ris, Zé­nith de Pa­ris, Ba­ta­clan, Are­na du Pays d’aix 2- Scène de Mu­siques Ac­tuelles, la­bel dé­cer­né par le Mi­nis­tère de la culture aux salles im­pli­quées dans la dif­fu­sion et la pro­mo­tion des mu­siques ac­tuelles. Ici re­grou­pées en SMAC d’ag­glo­mé­ra­tion réunis­sant Rock et chan­son, le Kra­ka­toa, le Ro­cher de Pal­mer et la Rock School Bar­bey.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.