Musée Mer Ma­rine

Ex­po­si­tion Claude Mo­net

Bordeaux Moments - - Sommaire / Contents -

Celtes, pro­to-basque, la­tin, an­cien ber­bère, croi­se­ment de tous, l’ori­gine éty­mo­lo­gique de Bor­deaux n’est pas as­su­rée. Ce­la don­na Bur­di­ga­la du­rant l’époque ro­maine puis Bor­dèu en gas­con. Mais quoi de plus simple dans la nor­ma­li­sa­tion du fran­çais que de glis­ser vers un bord d’eaux. Quoi qu’il en soit ce sont bien les ri­vières, le fleuve et la proxi­mi­té de la mer qui fixèrent les femmes et les hommes ici pour en faire un lieu d’échanges et de com­merce jus­qu’à de­ve­nir l’une des grandes mé­tro­poles fran­çaises. Tout com­men­ça avec les Bi­tu­riges vi­visques, tri­bus celtes gar­diennes du che­min de l’étain qui re­liait les ac­tuels Pays de Galles et Es­pagne. La ro­ma­ni­sa­tion voit l’édi­fi­ca­tion du pre­mier port. Aux ba­teaux celtes se mêlent les grecs, bre­tons et ibères. La ville pros­père, dé­passe 20 000 ha­bi­tants et sup­plante Saintes comme ca­pi­tale ad­mi­nis­tra­tive de l’aqui­taine ro­maine. Du­rant le Moye­nâge, il fau­dra at­tendre le XIIE siècle et l’ère des Plan­ta­ge­nets, rois d’an­gle­terre et ducs d’aqui­taine, pour que les af­faires ma­ri­times re­prennent, les ex­pé­di­tions de « cla­ret » en tête (voir page 40).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.