LE RIZ SOUF­FLÉ

Bottin Gourmand Magazine - - Pâtisserie Aérienne -

Si le riz souf­flé, le po­ri, est men­tion­né dans la lit­té­ra­ture ta­moule en tant qu’of­frande aux di­vi­ni­tés hin­doues au xve siècle, ce n’est qu’en 1901 que le pro­cé­dé mo­derne de souf­flage des cé­réales a été in­ven­té. Alexan­der P. An­der­son, phy­sio­lo­giste amé­ri­cain, dé­couvre qu’en pla­çant un mé­lange de fa­rine de blé et d’ami­don de maïs dans des tubes à es­sai scel­lés, chauf­fés à 500 °C puis bri­sés lors­qu’ils sont chauds, l’ami­don se di­late. Il dé­pose son bre­vet en 1902 et pré­sente huit ca­nons à riz souf­flé à l’ex­po­si­tion uni­ver­selle de 1904 à Saint-louis (Mis­sou­ri). La dé­cou­verte est sur­nom­mée « Hui­tième Mer­veille du Monde ». Alexan­der P. An­der­son vend alors sa mé­thode de pro­duc­tion bre­ve­tée à la Qua­ker Oats Com­pa­ny. La po­pu­la­ri­té du riz souf­flé dé­colle vé­ri­ta­ble­ment en 1913 quand la com­pa­gnie lance une cam­pagne de pu­bli­ci­té avec le slo­gan « des grains qui sont abat­tus par des armes ». Au­jourd’hui en­core le riz souf­flé connaît un franc suc­cès. On le re­trouve prin­ci­pa­le­ment dans les cé­réales du petit dé­jeu­ner, les ga­lettes de riz et le cho­co­lat qui crous­tille !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.