Fro­mage de chèvre Brioche

Crot­tins, pa­lets, bou­chons, bûches, py­ra­mides ou chèvre-boîtes aux faux airs de ca­mem­bert, c’est d’abord à sa forme que l’on re­con­naît un fro­mage de chèvre. D’un blanc pur lors­qu’il est frais, on peut aus­si le trou­ver cen­dré, par­se­mé d’herbes aro­ma­tiques

Bottin Gourmand Magazine - - Le Petit Marche De L'automne -

L’éty­mo­lo­gie du terme « brioche » a long­temps fait l’ob­jet de contro­verses. Se­lon Alexandre Du­mas, cette pâte au­rait été fa­bri­quée à par­tir de fro­mage de Brie, pour d’autres, elle vien­drait des Brio­chins, ha­bi­tants de Saint-brieuc. Tous s’ac­cordent ce­pen­dant sur la com­po­si­tion de cette vien­noi­se­rie : fa­rine, le­vure, lait, oeufs et beurre en grande quan­ti­té. La pré­pa­ra­tion per­met aus­si de fa­bri­quer le fa­meux sa­va­rin, ar­ro­sé de si­rop de sucre au rhum, les pe­tits pains na­ture ou aux rai­sins, et d’en­ro­ber le boeuf Wel­ling­ton ou en­core le sau­cis­son à la lyon­naise. Con­ser­vez la brioche plu­sieurs jours dans une boîte en fer ou au congé­la­teur, cou­pée en tranches.

POUR L’ESPUMA DE CHÈVRE • 700 g de crème • 300 g de lait en­tier • 300 g de fro­mage de chèvre • 5 feuilles de gé­la­tine • 25 ml de jus de ci­tron • 17,5 g de sel POUR LE PESTO DE BA­SI­LIC • 6 bottes de ba­si­lic frais • 1 gousse d’ail • 60 g de par­me­san • 1 c.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.