« Nous avons vou­lu que Bot­tin Gour­mand soit le ma­ga­zine du champ à l’as­siette. » Ber­trand Cor­beau, Di­rec­teur gé­né­ral ad­joint du Cré­dit Agri­cole

Pour­quoi est-ce si im­por­tant pour le Cré­dit Agri­cole d’ac­com­pa­gner la fi­lière de la gastronomie ? À tra­vers la pré­sence de ces Ta­lents Gour­mands, est-ce la no­tion de proxi­mi­té que vous avez sou­hai­té mettre à l’hon­neur ? « Les Ta­lents Gour­mands, c’est une

Bottin Gourmand Magazine - - Talents Gourmands -

L’his­toire du groupe s’est construite sur les ter­ri­toires, l’ac­com­pa­gne­ment des hommes, des femmes, des entrepreneurs par­tout en France. Par­mi ces gens, il y a tous ceux qui consti­tuent la fi­lière « De la fourche à la four­chette », qui nous per­met de vivre… et bien vivre ! C’est tout na­tu­rel­le­ment que s’est im­po­sé ce rap­pro­che­ment entre le Cré­dit Agri­cole et Bot­tin Gour­mand, pour com­plé­ter le dis­po­si­tif d’uni-édi­tions, qui re­pré­sente plus de 12 mil­lions de lec­teurs chaque mois, 150 mil­lions de vi­si­teurs chaque an­née et une pro­duc­tion de 4,5 mil­lions de ma­ga­zines par an. Des ma­ga­zines qui couvrent la vie quo­ti­dienne de cha­cun d’entre nous : le logement, la san­té, la ma­ter­ni­té, les se­niors… Et le su­jet du bien-man­ger trouve sa place, évi­dem­ment ! La France re­pré­sente l’art de vivre, l’ex­cel­lence gas­tro­no­mique. Au­jourd’hui, notre so­cié­té a de grosses at­tentes en termes de qua­li­té de l’ali­men­ta­tion. Et, au Cré­dit Agri­cole, nous sommes le deuxième ban­quier de l’agri­cul­ture : il y a une co­hé­rence à tout ce­la. Le groupe Cré­dit Agri­cole, ce sont 150 000 col­la­bo­ra­teurs, dont plus de la moi­tié en France. Ce sont aus­si 30 000 ad­mi­nis­tra­teurs qui re­pré­sentent nos clients so­cié­taires dans les 3 500 caisses lo­cales. Soit au to­tal une com­mu­nau­té de près de 200 000 per­sonnes, avec une pré­sence dans tous les vil­lages et can­tons de France. Un groupe très puis­sant de 10 mil­lions de clients so­cié­taires et 25 mil­lions de clients, et la banque d’une en­tre­prise sur deux et de neuf agri­cul­teurs sur dix. Il est très im­por­tant que la no­tion de proxi­mi­té per­dure, à l’heure du di­gi­tal et des ré­seaux so­ciaux. Le conseil et l’hu­main ont tou­jours une très grande va­leur. Nous sommes de très loin la pre­mière banque pour son ré­seau phy­sique d’agences ain­si que pour sa proxi­mi­té ter­ri­to­riale, hu­maine et phy­sique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.